Blog de Paul Giacobbi - Député de la 2ème circonscription de Haute-Corse - Conseiller à l'Assemblée de Corse


Député de la 2ème circonscription de Haute-Corse - Conseiller à l'Assemblée de Corse


   
Pace e Salute ! Bloavezh mat ! Urte berri on ! Bon nannen ! Güets nëies johr! Nav varsh ki subhkamna !
Espérons qu’avant la fin de l’année 2014 la France pourra au minimum – car ce serait vraiment la moindre des choses – ratifier la Charte européenne des langues régionales ou minoritaires adoptée le 5 novembre 1992.
La Corse, à travers sa représentation élue, souhaite une reconnaissance plus forte de sa langue au moyen de la coofficialité.
De très grands pays reconnaissent de nombreuses langues différentes, tandis qu’à nos frontières la Confédération helvétique, petit pays, solide, prospère, sérieux et démocratique, en reconnait quatre (allemand, français, italien et romanche). Celà n’a jamais nuit ni à l’unité nationale, ni au progrès, ni à la démocratie. A l’inverse, imposer une langue et une culture unique constitue souvent un déni de démocratie.
Bref, il nous faut former des vœux pour que la France s’ouvre enfin au monde et à elle-même et qu’elle accepte à l’intérieur de ses frontières cette diversité culturelle et linguistique qu’elle prétend défendre à travers le monde.
Dans cette attente et pour contribuer à faire avancer les choses, j’ai, avec le soutien de mes collègues du groupe RRDP à l’Assemblée nationale, déposé une proposition de loi constitutionnelle qui dit essentiellement : « La République peut ratifier la Charte européenne des langues régionales ou minoritaires adoptée à Strasbourg le 5 novembre 1992, complétée par sa déclaration interprétative. »
Un débat aura lieu à l’Assemblée nationale à ce sujet le 22 janvier.
Commentaires (1) | Rédigé par Paul Giacobbi le 07/01/2014
1 2 3
Paul Giacobbi - Photo officielle

Consultez le blog de Paul Giacobbi sur votre mobile !


Les dernières notes
Communiqué 20/02/2017
Pace e Salute ! 10/01/2017
Toutes les archives