Blog de Paul Giacobbi - Député de la 2ème circonscription de Haute-Corse - Conseiller à l'Assemblée de Corse

Député de la 2ème circonscription de Haute-Corse - Conseiller à l'Assemblée de Corse


   

Madame Parisot a l'indignation facile quand il s'agit de dire du mal de l'ancien comité des forges devenu l'UIMM qu'elle déteste cordialement.

Elle n'a rien découvert sinon une nouvelle occasion de porter un coup fatal au patronat de l'UIMM dont elle a cautionné les pratiques jusqu'au moment où elles ont été rendues publiques.

Ne feignons pas de découvrir que les gros cigares de La Havane et les petits plaisirs de tel sympathique leader syndical étaient payés par les cotisations des adhérents ! Mais est-il choquant de payer M. Gautier-Sauvagnac pour son silence quand on conserve dans ses fonctions, pour des rémunérations bien plus élevées, M. Bouton et quelques autres chefs d'entreprise qui ont l 'immense avantage d'être français et que leurs agissements auraient conduits partout ailleurs à la soupe populaire et à l'aide judiciaire.

Tout ceci témoigne que le véritable problème français n'est pas de savoir s'il faut un capitalisme libéral ou non, car la question a été tranchée par l'Histoire, mais de savoir si l'on peut conserver en France un mode de capitalisme particulièrement opaque et inefficace.

C'est aussi une des raisons de notre croissance en berne.




Commentaires (0) | Rédigé par Paul Giacobbi le 03/03/2008
Paul Giacobbi - Photo officielle

Consultez le blog de Paul Giacobbi sur votre mobile !


Les dernières notes
Communiqué 20/02/2017
Pace e Salute ! 10/01/2017
Toutes les archives