Blog de Paul Giacobbi - Député de la 2ème circonscription de Haute-Corse - Conseiller à l'Assemblée de Corse

Député de la 2ème circonscription de Haute-Corse - Conseiller à l'Assemblée de Corse


   
Une presse française en berne !
J'ai toujours été frappé par la différence qui existe entre la presse française et la presse étrangère que je connais un peu, essentiellement à travers les titres que je lis chaque jour (International Herald Tribune, Financial Times, Wall Street Journal) ou que je lis épisodiquement (Times of India). Le journal français le plus lu est le Figaro avec un peu plus de 300 000 exemplaires de diffusion payante suivi par Le Monde, aux alentours de 280 000.
En Grande-Bretagne, le Times, relativement austère, n'en est pas moins diffusé à 500 000 exemplaires, sans parler de The Sun, journal à sensation, qui dépasse largement les 3 millions d'exemplaires payés.
Le Wall Street Journal tire à 2 millions, le New York Times à 1 160 000 exemplaires. Il n'est pas significatif de citer un journal publié en hindi, le Dainik Jagran, qui dépasse les 50 millions d'exemplaires !
Tous les journaux du monde connaissent des difficultés. Le problème de la presse française est qu'elle se situait à un niveau de lectorat tellement bas qu'elle en arrive aujourd'hui au point qu'elle ne peut survivre que dans le cadre d'un véritable mécénat.
Mais il faut aussi reconnaître que la comparaison est aussi accablante sur le fond.
S'agissant même de la vie politique, économique, voire culturelle de la France, on finit par être beaucoup plus précisément et complètement informé par la lecture des quotidiens étrangers que par la lecture de leurs homologues français.
On ne peut évidemment savoir si c'est la faiblesse des ventes de notre presse qui est responsable de la baisse de sa qualité éditoriale ou si c'est l'inverse, éternel problème de la poule et de l'oeuf. Toujours est-il qu'une démocratie peut difficilement se passer d'une véritable presse et que la question commence à se poser en France.
D'autant qu'il y a d'autres caractéristiques de notre presse comme par exemple sa surconsommation compulsive de sondages : plutôt que de réfléchir ou d'enquêter, on préfère payer un sondage, d'ailleurs fort coûteux, et se borner à le commenter.
Il y a aussi ces pratiques consistant à ne jamais exposer qu'un point de vue sans jamais faire jouer le principe de contradiction ou alors de manière biaisée, à procéder par a priori et, plus généralement, à se dispenser de toute autocritique, voire dans certains cas, de toute vérification des sources.
Mieux vaut ne même pas parler des hebdomadaires où l'on ne trouve entre la publicité, les pages magazine, les chroniques décousues de quelques fausses gloires parisiennes et les « marronniers », pratiquement plus une page lisible d'information.
Les candidats à l'élection présidentielle devraient nous proposer des idées et des projets pour faire revivre en France une presse digne de notre pays !

Commentaires (1) | Rédigé par Paul Giacobbi le 27/04/2011
Paul Giacobbi - Photo officielle

Consultez le blog de Paul Giacobbi sur votre mobile !


Les dernières notes
Communiqué 20/02/2017
Pace e Salute ! 10/01/2017
Toutes les archives