Blog de Paul Giacobbi - Député de la 2ème circonscription de Haute-Corse - Conseiller à l'Assemblée de Corse

Député de la 2ème circonscription de Haute-Corse - Conseiller à l'Assemblée de Corse


   
Tambouille politique...
Ma collègue Françoise Branget a eu l'heureuse idée de demander à chacun des députés une recette de son terroir et de faire publier le tout sous le titre « La cuisine de la République » (Editions du Cherche-Midi).
Cet ouvrage qui confirme le lien très profond entre gastronomie et politique est peut-être révélateur des tendances inconscientes ou non de nos élus nationaux.
On ne s'étonnera pas que le député de l'Aude, Jean-Paul Dupré, nous présente la recette du cassoulet de Castelnaudary ou Vincent Descoeur, député du Cantal, celle de la truffade, tant ces deux plats sont emblématiques de leurs terroirs respectifs.
On admirera l'audace de Jean-Yves Cousin, député du Calvados, qui ose la recette de l'andouille de Vire qui fut longtemps le surnom d'un élu du lieu...
De même suis-je heureusement surpris que mon ami le docteur Gérard Bapt, député de Haute-Garonne, propose une escalope de foie gras au Madère que cet excellent cardiologue ne conseillera certainement pas à ses patients !
Le gratin dauphinois qui, comme chacun le sait, consiste dans la superposition de couches de pommes de terre et de crème à l'aïl et aux herbes, est présenté conjointement par Alain Moyne-Bressand (UMP) et André Vallini (SRC) qui ont peut-être bien inconsciemment voulu tout à la fois exposer leur proximité et leur différence sans d'ailleurs préciser comment ils se classaient entre la crème et la pomme de terre.
Le « gâteau bleu » que propose Laurent Hénart, proche de Jean-Louis Borloo, ne serait-il pas une affirmation inconsciente, malgré la rupture avec l'UMP, de l'ancrage à droite des radicaux valoisiens ?
Monsieur Giscard d'Estaing portant le nom d'un ancien président de la République qui ne détestait pas les solennités nous propose de ce fait une recette de « pompe au pommes ».
Arnaud Montebourg veut-il nous rappeler qu'il a toujours dénoncer le blanchiment d'argent en nous présentant un poulet de Bresse à la crème dont la photographie nous indique qu'il se présente nappé d'une blancheur immaculée ?
Enfin, votre serviteur n'a-t-il pas inconsciemment été victime d'un réflexe laïc et radical en vous offrant une recette de « storzapretti » ?

Commentaires (3) | Rédigé par Paul Giacobbi le 21/04/2011
Paul Giacobbi - Photo officielle

Consultez le blog de Paul Giacobbi sur votre mobile !


Les dernières notes
Communiqué 20/02/2017
Pace e Salute ! 10/01/2017
Toutes les archives