Blog de Paul Giacobbi - Député de la 2ème circonscription de Haute-Corse - Conseiller à l'Assemblée de Corse

Député de la 2ème circonscription de Haute-Corse - Conseiller à l'Assemblée de Corse


   

Secret défense

17/10/2006
Au mois de mars 2006, le ministre de l’intérieur et le ministre des finances alertés par l’évolution catastrophique des finances de la collectivité territoriale de Corse en 2005 ont chargé l’inspection générale de l’administration et l’inspection générale des finances d’une analyse des comptes de la CTC pour les exercices 2002 à 2005 et d’une prévision jusqu’à 2008.
 
Le rapport de ces inspections générales a été remis au mois de mai 2006 aux ministres.
 
J’ai moi-même rencontré à leur demande les inspecteurs généraux qui n’en menaient d’ailleurs pas large quand je leur demandais pourquoi ils avaient dit tant de sottises à propos de la Haute-Corse pour des raisons électorales en 2003.
 
Je leur ai également fait remarquer que l’Etat, de 2002 à 2005, avait payé au titre du PEI 40 millions d’euros tandis que le seul département de la Haute-Corse avait investi sur la même période 160 millions d’euros.
 
A propos de ce rapport, deux choses sont amusantes. La première, c’est qu’il avait notamment pour objet de rechercher comment la CTC pourrait participer aux opérations PEI. Aujourd’hui, ce souci n’est plus d’actualité puisque le PEI pour lequel l’Etat a prévu de subventionner à 70% les opérations ne permettra en 2007 que le financement d’environ 12 millions d’euros, approximativement 3 ou 4 pour les collectivités locales et 8 millions 246 148 euros pour l’Etat. Pas un centime de plus.
 
Même en catastrophe, on imagine que la CTC pourra bien dégager 2 ou 3 millions d’euros pour les opérations PEI en 2007.
 
La seconde chose amusante, c’est cette volonté de garder secret ce fameux rapport puisque par courrier des 2  et 6 octobre 2006, M. Breton et M. Sarkozy m’en refusent évidemment communication.
 
Il semblerait que le secret d’Etat doive protéger l’analyse objective de la brillante conduite des finances de la CTC au point qu’un parlementaire, membre de la commission des finances, ne peut en avoir connaissance.
 
Plus grand est le secret, plus grand sera le ridicule qui fort heureusement ne tue plus depuis longtemps dans notre belle région.
 


Commentaires (0) | Rédigé par Paul Giacobbi le 17/10/2006
Paul Giacobbi - Photo officielle

Consultez le blog de Paul Giacobbi sur votre mobile !


Les dernières notes
Communiqué 20/02/2017
Pace e Salute ! 10/01/2017
Toutes les archives