Blog de Paul Giacobbi - Député de la 2ème circonscription de Haute-Corse - Conseiller à l'Assemblée de Corse

Député de la 2ème circonscription de Haute-Corse - Conseiller à l'Assemblée de Corse


   

Régulation

12/11/2008

Depuis que les marchés économiques et financiers se sont cassés la figure après avoir perdu tout sens de l'équilibre, le mot à la mode est un anglicisme : « régulation ».

Le mot « régulation » existe en français, mais il décrit le système qui dans un ensemble mécanique, par exemple d'horlogerie, consiste à retourner en permanence à l'équilibre.

Il y a une grande ambigüité dans le terme dans la mesure où on ne sait plus très bien en français s'il s'agit de réglementer ou d'instaurer des mécanismes de retour à l'équilibre.

En anglais, « regulation » signifie beaucoup plus réglementation et « deregulation » signifie que l'on supprime les entraves réglementaires aux libres mouvements des marchés, de telle sorte que celui-ci s'équilibre par lui-même.

Dans la pensée des néo-classiques ou plutôt des néo-néo-classiques de Milton Friedmann, c'est en fait la « regulation », c'est-à-dire la réglementation par l'Etat qui empêche le retour naturel à l'équilibre.

Il faut se méfier des emprunts de mots dont on n'analyse pas convenablement le sens.

Ainsi, un vieux mot français évoque un mécanisme de retour à l'équilibre, tandis que les anglo-saxons ont longtemps pensé que c'est par l'inverse, c'est-à-dire par la suppression de tout mécanisme de régulation, que le marché retournera le plus rapidement à l'équilibre.

En attendant, les économistes d'Etat du monde entier soignent l'hydropisie des marchés par des injections massives de liquidités, ce qui malheureusement risque de tuer le malade !


Commentaires (1) | Rédigé par Paul Giacobbi le 12/11/2008
Paul Giacobbi - Photo officielle

Consultez le blog de Paul Giacobbi sur votre mobile !


Les dernières notes
Communiqué 20/02/2017
Pace e Salute ! 10/01/2017
Toutes les archives