Blog de Paul Giacobbi - Député de la 2ème circonscription de Haute-Corse - Conseiller à l'Assemblée de Corse

Député de la 2ème circonscription de Haute-Corse - Conseiller à l'Assemblée de Corse


   

Ma question au gouvernement à propos de la SNCM, 6 mai 2014


Monsieur le Premier Ministre,
Après des années de gestion irresponsable et médiatique, la SNCM est à l’heure des comptes. Des décisions de justice confirmées et des éléments comptables irréfutables conduisent les commissaires aux comptes à exiger l’inscription de plus de 600 millions d’euros de provision pour certifier les résultats de l’exercice 2013.
Une presse incompétente et malveillante, confondant tout, s’imagine que l’Etat et la Collectivité territoriale de Corse pourraient financer 800 millions d’euros pour armer quatre nouveaux navires.
Mais ceci n’a rien à voir avec l’urgence du moment. Les collectivités publiques n’ont ni le droit, ni les moyens, ni même l’intention de faire perdurer artificiellement une exploitation aussi déséquilibrée alors même que le service public de la Corse peut être rentable sous pavillon français et dans le respect de nos lois comme le démontre la Compagnie Méridionale de Navigation.
Il est cependant encore possible, non pas de sauver l’entreprise telle qu’elle est mais de préserver une part importante des emplois et le service public maritime de la Corse dont la Commission de l’Union européenne a confirmé le caractère indispensable.
La SNCM devra se placer sous la protection du tribunal de commerce, opérer une restructuration des effectifs et des moyens sachant d’ailleurs que les partenaires sociaux ont d’ores et déjà accepté une importante diminution du nombre des postes. Le renouvellement de la flotte, rendu indispensable par la vétusté des navires, l’évolution des normes de pollution maritime et la recherche d’une meilleure productivité, devra enfin être organisé dans le cadre souhaité depuis longtemps par la Collectivité territoriale de Corse et enfin validé par vos conseils, c’est-à-dire celui d’une société d’économie mixte.
La mise en œuvre de ce plan prendra plusieurs mois et n’ira pas sans difficultés ni sans troubles mais si, comme j’en suis persuadé, l’Etat y est déterminé, il pourra, avec l’appui sans faille de la Collectivité territoriale de Corse, être mené à bien pour la pérennité du service public et la sauvegarde des emplois.


Commentaires (0) | Rédigé par Paul Giacobbi le 06/05/2014

Nouveau commentaire :

Paul Giacobbi - Photo officielle

Consultez le blog de Paul Giacobbi sur votre mobile !


Les dernières notes
Communiqué 20/02/2017
Pace e Salute ! 10/01/2017
Toutes les archives