Blog de Paul Giacobbi - Député de la 2ème circonscription de Haute-Corse - Conseiller à l'Assemblée de Corse

Député de la 2ème circonscription de Haute-Corse - Conseiller à l'Assemblée de Corse


   

Il y a quelques mois, j'avais sur ce blog rêvé d'une scène biblique : la crucifixion du côté de Wall Street de Monsieur Greenspan entouré de deux larrons, Bernard Madoff et Ben Bernanke...
Cependant, même si les évènements me sembleraient justifier de plus en plus un tel châtiment, j'ai été sidéré de constater en ces temps d'avant Pentecôte qu'un peu de bon esprit économique et monétaire soit enfin descendu – il n'est jamais trop tard même à la veille de la retraite – sur notre apôtre de la monnaie européenne, Jean-Claude Trichet.
Ce dernier, a multiplié depuis trois ans les discours sceptiques et les incantations perverses selon lesquelles il n'y aurait pas de crise en Europe, la zone euro n'avait rien à craindre, la crise était uniquement américaine etc...
Il aura fallu la chute brutale de l'euro et la révélation de l'incroyable fragilité de tous les Trésors publics européens, y compris celui de l'Allemagne, face à la puissance incoercible des marchés, pour que M.Trichet comprenne enfin qu'il y avait une crise économique, que celle-ci était la plus grave depuis un siècle, et qu'elle touchait l'Europe de plein fouet.
Malheureusement, l'esprit malin a très vite repris le dessus et, dès le lendemain ou le surlendemain, ce mauvais apôtre a recommencé à prêcher le risque inflationniste dans la zone euro.
Le malade est agonisant, il va mourir d'asphyxie si l'on ne fait rien et le médecin le laisse crever parce qu'à long terme le traitement salvateur pourrait peut-être provoquer une petite fièvre : l'économie européenne dont la croissance zéro actuelle risque de se transformer en nouvelle et sévère récession redoute une inflation dont la Chine et l'Inde n'ont cure, se contentant de se réjouir d'une croissance à 10%.
Dans son aveuglement, notre grand Pharisien a tout de même l'excuse d'obéir aveuglément aux lois anciennes ou tout au moins à l'interprétation qui en est tirée par les gens de sa caste sacerdotale.
Sous prétexte que la loi prohibe l'inflation à tout prix, M. Trichet pense qu'il faut interpréter à la lettre la loi, même si cela conduit à tuer l 'économie européenne.
Il me vient encore à ce propos cette citation : « O coeurs sans intelligence, lents à croire tout ce qu'ont annoncé les prophètes... ».


Commentaires (1) | Rédigé par Paul Giacobbi le 17/05/2010
Paul Giacobbi - Photo officielle

Consultez le blog de Paul Giacobbi sur votre mobile !


Les dernières notes
Communiqué 20/02/2017
Pace e Salute ! 10/01/2017
Toutes les archives