Blog de Paul Giacobbi - Député de la 2ème circonscription de Haute-Corse - Conseiller à l'Assemblée de Corse

Député de la 2ème circonscription de Haute-Corse - Conseiller à l'Assemblée de Corse


   

Les malheurs arrivent toujours en série. La malheureuse EADS ayant déjà subi la gestion calamiteuse de monsieur Forgeard, ainsi que des délits d'initiés répétitifs, se trouve maintenant confrontée à la remise en cause d'un marché qui avait l'air prometteur de fourniture d'avions de ravitaillement à l'armée américaine.

D'un point de vue général il me paraîtrait utile en matière de commerce extérieur de ne pas céder à la tentation des effets d'annonce et de ne pas croire que les choses sont définitivement acquises alors même que l'on en est encore aux prémices.

Nous pourrions ainsi attendre utilement d'avoir construit au moins un réacteur EPR et d'en avoir démontré l'efficacité par une certaine durée d'exploitation avant de prétendre en inonder le monde.

Il serait préférable de ne pas annoncer que nous avons vendu des avions « Rafales » aux Émirats arabes unis alors qu'en tout et pour tout ladite fédération des E.A.U s'est bornée à se montrer intéressée à l'ouverture de discussions préliminaires.

En matière de grands contrats et de commerce extérieur il y a loin de la coupe aux lèvres. L'Allemagne n'annonce jamais rien dans ce domaine mais a un excédent de son commerce extérieur de 200 milliards d'euros, la France multiplie les communiqués annonçant de mirifiques grands contrats mais affiche un déficit commercial de plus de 40 milliards d'euros.

Un conseil : communiquer moins, vendre plus et cesser de prendre ses désirs pour des réalités.


Commentaires (0) | Rédigé par Paul Giacobbi le 24/06/2008
Paul Giacobbi - Photo officielle

Consultez le blog de Paul Giacobbi sur votre mobile !


Les dernières notes
Communiqué 20/02/2017
Pace e Salute ! 10/01/2017
Toutes les archives