Blog de Paul Giacobbi - Député de la 2ème circonscription de Haute-Corse - Conseiller à l'Assemblée de Corse

Député de la 2ème circonscription de Haute-Corse - Conseiller à l'Assemblée de Corse


   
« Pour se situer dans l’air du temps, nous pourrions utiliser cette expression « pare chi u troppu stroppia », car elle prend aujourd’hui, sa pleine mesure : en effet, et à notre grande stupéfaction, il est porté à notre connaissance par différents médias, et à grands renforts de « tweets » : « une manne inattendue », « une mobilisation du nouvel exécutif » et surtout « ce que n’aurait pas fait l’ancienne mandature ».

Avant tout, pour clore immédiatement toute polémique qui serait stérile et injuste, il convient de préciser que nous ne mettons pas en cause les médias, puisque rapportant exactement les propos et termes employés et usités par Messieurs ACQUAVIVA, Président de l’Office des Transports et SIMEONI, Président du Conseil Exécutif de Corse.

Néanmoins, même si n’avons pas communiqué à hauteur de ce qui se fait à présent, même si nous n’avons pas annoncé dans l’hémicycle que nous travaillions « da e cime a e stelle » (pour reprendre ici, les mots de M. ACQUAVIVA), il était tellement évident que ce soit le cas, qu’il ne nous a pas semblé indispensable de le préciser !

Par ailleurs, il est connu de tout un chacun que si une créance est abandonnée, elle ne peut être recouvrée.

A cet effet, et en pièces jointes à ce communiqué vous trouverez deux courriers en date du 23 septembre 2015 adressés aux administrateurs judiciaires : la SCP Douhaire-Avazeri et la SEL Abitbol, dans lesquels la somme de 9.4M€ résultant de la sous-consommation de carburant est réclamée, ainsi d’ailleurs (en pareil climat, cela devient nécessaire), que les accusés de réception en date du 24 septembre de la même année.

Lorsque l’on se permet de mettre la transparence au cœur d’un discours, ces procédés nous paraissent aujourd’hui de nature à nous questionner : de qui se moque-t-on ? De vous.

Est-ce là, la vision de la politique de la majorité territoriale ? Oui.

Pourquoi ne se borne-t-on pas à annoncer la récupération de cette créance ?
Lorsque l’on se pare de vertu, comment peut-on effrontément annoncer un tel mensonge ? Ou alors, méconnaître autant ses dossiers ?

Les Corses doivent engager une réflexion sur le sujet, la réponse les guidera pour les choix à venir. »


Paul GIACOBBI, ancien Président du Conseil Exécutif de Corse et Paul-Marie BARTOLI, ancien Président de l’Office des Transports de la Corse

communique_de_presse___pieces_jointes_02_06_2017.pdf Communiqué de presse + pièces jointes 02 06 2017.pdf  (365.27 Ko)


Commentaires (0) | Rédigé par Paul Giacobbi le 02/06/2017
Paul Giacobbi - Photo officielle

Consultez le blog de Paul Giacobbi sur votre mobile !


Les dernières notes
Communiqué 20/02/2017
Pace e Salute ! 10/01/2017
Toutes les archives