Blog de Paul Giacobbi - Député de la 2ème circonscription de Haute-Corse - Conseiller à l'Assemblée de Corse

Député de la 2ème circonscription de Haute-Corse - Conseiller à l'Assemblée de Corse


   
Nuage dans les cieux ou esprits embrumés ?
L'an dernier, nous avons eu la démonstration expérimentale irréfutable de la totale innocuité des soi-disantes vapeurs volcaniques islandaises pour la sécurité des avions, à la simple condition de ne pas voler à travers le panache de cendres à proximité immédiate du volcan.
Rappelons simplement qu'à un moment où tout le ciel aérien européen avait été fermé au nom d'un principe abusif de précaution, plusieurs compagnies aériennes avaient obtenu l'autorisation de faire des vols d'essai sans passagers mais dans des conditions normales de vol et que les inspections techniques ultérieures avaient démontré qu'aucune atteinte n'était décelable ni sur la carlingue, ni dans les réacteurs, en tout cas aucune atteinte de plus d'un micron de superficie !
Malgré ces preuves réitérées, il avait fallu encore près d'une semaine pour que l'interdiction soit levée et qu'à défaut que le nuage s'évanouisse, les esprits embrumés des soi-disant spécialistes de la volcanologie aéronautique se clarifient enfin.
Rappelons aussi que l'on avait atteint un certain point de délire puisque nous avions entendu lesdits spécialistes nous expliquer que les nuages du volcan étaient en fait composés de minuscules cristaux acérés comme autant de poignards qui détruiraient immanquablement tout avion qui s'approcherait à moins de quatre mille kilomètres de l'Islande.
Cette année, le délire s'oriente non plus vers cette vision de poignards projetés dans l'espace mais vers un concept intéressant qui consisterait à ce que les micro particules du nuage, qui d'une année à l'autre ne sont plus effilées mais rondoïdes, s'agglomèreraient immanquablement à la sortie des réacteurs pour former un bouchon !
Je n'ai pas encore compris comment il est possible qu'une quelconque agglomération se produise sous un souffle à 500° Centigrade avec une vitesse d'éjection en milliers de km/h, mais j'admire l'imagination débordante de ces experts qui, à l'opposé de toute démarche scientifique, ne se fondent sur aucune simulation par le calcul ni aucun essai expérimental dans des conditions simulées pour tirer une conclusion qui va à l'encontre de ce que l'expérimentation en grandeur réelle a démontré.
La Collectivité territoriale de Corse est propriétaire d'une compagnie aérienne à laquelle cette galéjade a coûté l'an dernier un million d'euros.
J'ose espérer que cette année les gardiens des cieux européens sauront ne pas confondre le principe de précaution et le principe de c...

Commentaires (1) | Rédigé par Paul Giacobbi le 23/05/2011
Paul Giacobbi - Photo officielle

Consultez le blog de Paul Giacobbi sur votre mobile !


Les dernières notes
Communiqué 20/02/2017
Pace e Salute ! 10/01/2017
Toutes les archives