Blog de Paul Giacobbi - Député de la 2ème circonscription de Haute-Corse - Conseiller à l'Assemblée de Corse

Député de la 2ème circonscription de Haute-Corse - Conseiller à l'Assemblée de Corse


   

Il y a bien longtemps, le miracle de la multiplication des pains, consistant à nourrir quelques centaines de personnes avec deux ou trois modestes quignons, a frappé les esprits et continue à les émerveiller deux mille ans après.

Mais ces jours-ci, ces miracles paraissent dérisoires à côté des performances obtenues par l'Etat fédéral américain et sa banque centrale depuis quelques mois.

A y regarder de plus près, Saint Bernanke s'est clairement inspiré des méthodes miraculeuses décrites par les évangélistes :
- il a su remplir à ras bords des marchés monétaires où il n'existait plus trace de liquidités, ce qui laisse loin derrière le miracle du remplissage des cuves de vin lors d'une fête de mariage où Jésus-Christ se trouvait invité.

- bien plus fort que la résurrection de Lazare, il a fait revivre de nombreuses banques déjà mortes et enterrées...
- en imposant les mains sur quelques centaines de milliards de créances pourries ne valant manifestement plus rien, il leur a donné une nouvelle vigueur au point qu'elles ont permis à la Fed de créer en contrepartie des montants équivalents de beaux billets verts tout neufs.

Il y a encore deux ressemblances frappantes entre nos prophètes modernes de la religion monétaire et le fondateur du christianisme.

Ainsi, nos grands argentiers ne cessent-ils de prophétiser : « heureux les simples en esprit, attachés à croire ce qu'ont annoncé les agences de notation car le paradis de la finance leur est ouvert! ».

La deuxième ressemblance n'est pas encore évidente mais elle risque de le devenir rapidement quand le bon peuple comprendra que les prophéties s'avèrent fausses, que la multiplication effrénée de la monnaie ne permet pas de relancer miraculeusement l'économie, il s'attaquera aux prophètes et exigera même peut-être qu'on les crucifie.

On imagine la scène, Saint Bernanke crucifié sur une place proche de Wall street, entouré dans la même posture inconfortable par deux autres larrons, Bernard Madoff et l'ancien président de Lehmann Brothers !


Commentaires (0) | Rédigé par Paul Giacobbi le 05/02/2009
Paul Giacobbi - Photo officielle

Consultez le blog de Paul Giacobbi sur votre mobile !


Les dernières notes
Communiqué 20/02/2017
Pace e Salute ! 10/01/2017
Toutes les archives