Blog de Paul Giacobbi - Député de la 2ème circonscription de Haute-Corse - Conseiller à l'Assemblée de Corse

Député de la 2ème circonscription de Haute-Corse - Conseiller à l'Assemblée de Corse


   

Madame se meurt

31/03/2008

Objet de toutes les manipulations médiatiques, des récupérations partisanes les plus indécentes, Madame Betencourt se meurt retenue prisonnière au fin fond de la forêt colombienne par d'abjects trafiquants de drogue appelés les FARC.

Malheureusement, la phrase complète de Bossuet est : « Madame se meurt, Madame est morte ».

A défaut de pouvoir sauver Madame Betencourt, les gouvernements s'efforcent, de l'invraissemblance au grotesque mais toujours avec un cynisme absolu, de se prémunir contre toute accusation a posteriori de n'en avoir pas fait assez.

Ainsi le gouvernement colombien prétend-il accepter aujourd'hui ce qu'il n'a jamais accepté s'agissant des FARC et ce d'ailleurs qu'aucun gouvernement digne de ce nom ne pourrait accepter : la libération de criminels avérés en échange d'otages scandaleusement détenus. Quant au gouvernement français, il propose d'accueillir des militants des FARC en France, au moment même où il prétend s'inquiéter de l'augmentation alarmante de la consommation de cocaïne dans notre pays : ce qui correspondrait alors que l'on se plaint d'une excessive mortalité dans un poulailler d'y introduire quelques renards.

Mieux encore, ce gouvernement qui nous parle de gestion sérieuse de nos finances mobilise pour vingt-quatre heures un avion Falcon 900 qui va de Paris en Guyane pour attendre Madame Betencourt dont on sait qu'elle ne viendra pas, sans que l'on sache d'ailleurs, si elle venait, si son état de santé lui permettrait d'être immédiatement transportée en France, sans connaître ses intentions dans ce cas puisqu'elle pourrait légitimement vouloir rester en Colombie et ignorant superbement qu'il existe en Guyane des hôpitaux dont on espère qu'ils sont susceptibles de soigner les Guyanais.

Qui plus est, dans un contexte de « gestion sérieuse » de nos maigres ressources budgétaires, voici que l'on vient de jeter par dessus l'Atlantique 150 000 euros de transport uniquement pour gesticuler et manipuler.

La France a perdu toute grandeur, quand retrouvera-t-elle un peu de dignité ?


Commentaires (0) | Rédigé par Paul Giacobbi le 31/03/2008
Paul Giacobbi - Photo officielle

Consultez le blog de Paul Giacobbi sur votre mobile !


Les dernières notes
Communiqué 20/02/2017
Pace e Salute ! 10/01/2017
Toutes les archives