Blog de Paul Giacobbi - Député de la 2ème circonscription de Haute-Corse - Conseiller à l'Assemblée de Corse

Député de la 2ème circonscription de Haute-Corse - Conseiller à l'Assemblée de Corse


   

9 avril 2014



Monsieur le Premier Ministre,
Dans la nuit du 23 mars, Jean LECCIA, haut fonctionnaire intègre, compétent et discret est tombé sous les balles des assassins.
C’est le crime le plus grave survenu en Corse depuis l’assassinat du préfet Erignac.
On m’a désigné, dans ce qui fut autrefois un journal de référence, comme le prochain sur la liste.
Pour cautionner ce pronostic morbide, on évoque la mise en cause de « proches » - parfois adversaires acharnés – dans des affaires mineures, prochainement jugées pour lesquelles la justice ne m’a pas entendu et moins encore soupçonné.
C’est la logique de la fable : « Si ce n’est toi, c’est donc ton frère ».
Ces échos stipendiés ne doivent pas nous détourner de l’essentiel.

Monsieur le Premier ministre, vous connaissez mieux que personne ici l’action que j’ai menée avec votre accord et le concours de l’Etat pour que les marchés publics de ma collectivité soient exempts de tout soupçon. Il en est résulté, pour les deniers publics, une économie de près de vingt millions d’euros.
Vous savez que, dans les mois qui viennent et sous mon impulsion, la Corse sera dotée d’un plan d’urbanisme rigoureux mais juste qui ralentira la spéculation immobilière dans notre île.
Comme il y a trois ans déjà, je vous redis ici qu’aucun risque ne me fera dévier du chemin de la République. Je connais votre volonté d’agir contre le crime en Corse et je salue les résultats déjà obtenus.
Monsieur le Premier ministre, à la chronique perverse des crimes annoncés, je vous demande d’opposer le discours de la raison et d’être, en cette occasion, la voix de la République.

Commentaires (12) | Rédigé par Paul Giacobbi le 09/04/2014

Commentaires

1.Posté par Jacques Mattei le 09/04/2014 17:53
Monsieur le Premier Ministre, vous devriez enfin savoir que la seule réponse policière ne suffit plus car les systèmes des banditismes organisés se régénèrent, en Corse comme ailleurs, plus vite et mieux que ne s'organisent l'investigation policière et la justice. Il faut impérativement traiter, et vite, les causes aussi fortement que les conséquences, sinon, votre discours, Monsieur le Premier Ministre, se réduira comme celui de tous vos prédécesseurs à l'incantation impuissante et en attendant vous clamez "France, France, France" mais ce sont les Corses qui paient le lourd tribut...

2.Posté par untel le 09/04/2014 19:15
vous avez peur..???? Condoléances à M. Leccia..... Mais tout se paye dans la vie....SALUT

3.Posté par zeltz le 09/04/2014 21:53
Oui tout se paye dans la vie.
Ceux qui ont lâchement assassiné Jean LECCIA le payeront.

En réalité ils le payent déjà, à chaque fois qu'ils se voient dans leur glace qui leur dit tous les matins, au moment du coup de peigne:

"Tu n'es qu'un lâche et un assassin."

A mon avis, ils vont de plus en plus négliger leur coiffure, au fur et à mesure que les jours et les années passeront...

4.Posté par Jacques Mattei le 09/04/2014 22:03 (depuis mobile)
Hélas je pense que les tueurs à gages ne connaissent pas le remord....

5.Posté par zeltz le 10/04/2014 08:46
Je ne parle pas de remords, mais de honte.
A supposer que ce soient des tueurs à gage, tuer un homme parfaitement innocent et père de famille, cela pour quelques milliers d'euros, même si c'est son "métier", ça ne peut que donner une honte absolue de soi-même. La honte ne tue pas, mais empêche de se regarder décemment dans une glace. A mon sens c'est pire: cela mine inexorablement et indéfiniment.

Et pour les commanditaires présumés, plus lâches que les lâches puisqu'ils ne sont même pas capables d'accomplir eux-mêmes leur crime , c'est encore pire.
La pire des crapules enfermée en prison depuis des années pour des crimes odieux, au moins peut se regarder dans une glace, puisque de gré ou de force elle paie ses crimes.

Eux, non. Jamais. Du moins tant qu'ils n'auront été chopés.

6.Posté par Antoine le 10/04/2014 15:13
Monsieur le Président Giacobbi , bonjour , ainsi qu'aux divers intervenants .
choqué comme beaucoup par ce nouveau crime ignoble , je suis interloqué tout de même par votre phrase , je vous cite - " c'est le crime le plus grave depuis l'assassinat du préfet Claude Erignac " ....
sans vouloir minimiser ce dernier malheur , si ma mémoire est bonne , il y a eu les assassinats de monsieur Domarchi , Chiappini , Sollacaro et de nombreux autres entre les deux cités par vous .
pour moi , tout crime est très grave quelque soit la victime .
s'agit il d' un lapsus dû à l'émotion ?
loin de vouloir polémiquer à ce malheureux propos , pourriez nous donner juste un éclaircissement s' il vous plait , merci .

le dernier classement des pays corrompus place la France à la 22è position !
je me doute bien qu' il doit être difficile aux responsables des finances publiques de résister , soit aux menaces émanant de groupes de gangsters , soit à la tentation .
il devient de plus en plus difficile de croire en la parole des gouvernements et l'action de la police et justice quand un ancien chef de l ' état publie une tribune au vitriol contre les institutions dont il était le garant il y a tout juste deux ans et qui n'hésite pas à mettre le feu à la république pour se mettre une partie de l' opinion de son côté se posant en victime des lois qu' il a lui même élaborées .

7.Posté par zeltz le 10/04/2014 17:09
22ème sur 177. Il faut préciser, sinon cela ne veut pas dire grand chose.
Sur les 177 pays évalués, il y a en a donc 155 qui sont plus corrompus que la France, et 21 moins corrompus.

Si la France était aussi bien classée dans tous les domaines, ce serait un petit paradis.

Ceci dit, qu'est ce qui prouve que l'organisme qui fait ce classement n'est pas lui-même corrompu, ou du moins in-objectif et tendancieux?

8.Posté par vergogna le 10/04/2014 18:27
faut être élu, M. Giacobbi, pour que les décès soient graves ??? Les autres, ne comptent pas...,??? QUELLE HONTE


9.Posté par Antoine le 11/04/2014 18:03
à monsieur Seltz : votre réponse minimise gravement la corruption en France et comme je vous sais Sarkozyste je comprends (enfin pas tout à fait ) le but de cette manoeuvre .
"le pays-des-droits-de-l'homme-qui-veut-donner-des leçons au -monde-entier " mériterait d' être mieux représenté que par la classe politique actuelle éclaboussée par d' innombrables scandales .
il y en a même un sénateur ou ex sénateur très célèbre qui a été condamné , tenez vous bien , plusieurs fois avec sursis .
jusqu'à présent je pensait que les sursis après autre condamnation étaient exécutoires...mais pas pour ceux qui on été ministre de l' intérieur qui ont beaucoup de dossiers sous le coude .
le problème , c'est que pour le citoyen lambdas , les lois sont des couperets acérés sans pitié .

en bon républicain , je ne fais aucune différence entre un ripoux de droite , de gauche ou des extrêmes .
il faudrait revoir le statut de tout élu , fonctionnaire , militaire ,policier juge etc ...et inclure une nouvelle clause qui stipule que tout représentant du peuple et de l'état seront radiés et inéligibles à vie en cas de délit de corruption .

10.Posté par zeltz le 11/04/2014 19:54
Bonjour Antoine,

Je ne demande qu'à être convaincu par Hollande et devenir hollandiste, mais, le moins qu'on puisse dire c'est qu'il n'y met pas du sien. Et je connais beaucoup de gens qui ont voté Hollande et qui maintenant le regrettent amèrement . Mais pour les consoler, je leur dis qu'il lui reste 3 ans de quinquennat pour convaincre et réussir. C'est sincèrement ce que je souhaite pour la France même si je n'y crois guère. Et eux encore moins que moi, paradoxalement.
Quant à me mettre une étiquette de "sarkoziste", vous allez un peu vite en besogne. Il est vrai que j'ai voté pour lui et qu'ici même je l'ai défendu contre les hyènes socialisantes et bien pensantes qui se sont acharnées sur lui avec une constance, une rage et une malhonnêteté dignes des "chiens" dont parlait le président Mitterrand quand il défendait Bérégovoy (l'un des rares socialistes que j'ai toujours respecté). Mais vous avez sans doute remarqué comme tout le monde que ces chacals puants n'ont plus ouvert leur gueule depuis que Sarkozy a pondu sa petite mise au point parue sur le Figaro...
Aussi lâches que malhonnêtes!

Quitte à recevoir une étiquette, on n'est jamais si bien servi que par soi-même, c'est moi qui vais me la décerner: je me considère comme un gaulliste pragmatique.
Je suis peut-être le seul à me réclamer de cette qualification, mais c'est bien elle qui résume mes convictions politiques.
Donc, si vous voulez bien, la prochaine fois que vous voudrez m'affubler d'une étiquette, adoptez celle-ci: gaulliste pragmatique.
Merci d'avance.

Je vais répondre dans un autre message à ce que vous dites sur la corruption des politiques.
Mais c'est maintenant l'heure de souper (mon coté pragmatique qui ressort). Bon appétit!

11.Posté par zledromyr le 11/04/2014 20:25
bien parlé Zeltz.............. Hollande pour le social ??????? mdr............Vivement que la droite revienne au pouvoir...................

12.Posté par zeltz le 12/04/2014 21:40
Un élu du peuple se doit de donner le bon exemple: autant dans le domaine public que dans le domaine privé.
Par respect pour lui-même, pour sa fonction, pour ceux qu'il représente et plus généralement pour la France.

Mais combien d'élus ont cela en tête quand ils parviennent au pouvoir et combien ne se laissent pas immédiatement griser par les innombrables hochets et tentations qu'apporte leur nouvelle fonction?

Peu, bien trop peu.

Un peu de mise en pratique de mon gaullisme pragmatique pour remédier à cela:

Avant de commencer leur action, la loi devrait obliger les députés nouvellement élus à se mettre trois mois dans un lieu retiré, entièrement laissés à eux-mêmes pour méditer et réfléchir sur leur action future. Nourris et logés, avec un salaire minimal durant ces trois mois (l'équivalent de 1,5 SMIC suffirait largement). Pas de connexion internet ni de portable, seulement droit à une communication téléphonique par jour pour rester en lien avec sa famille. Pas de radio ni télé, seulement un journal, son journal préféré.

Cela ne garantirait pas totalement qu'ils demeurent ensuite irréprochables, mais ça améliorerait certainement pas mal la situation.
D'autant plus que sachant cela, les plus frivoles (donc les plus corruptibles) hésiteraient beaucoup à se présenter aux élections législatives.

Bien sûr, pendant ces trois mois, l'Assemblée nationale serait fermée. Ce ne serait pas du temps perdu. Il vaut mieux perdre 3 mois à réfléchir sur son action et son comportement futur que se laisser tout de suite noyer dans l'action et foncer tête baissée, tel Don Quichotte face aux moulins.

Le rendement effectif durant toute la législature en serait certainement nettement amélioré, car le député aura eu trois mois pour réfléchir sur ce qui doit être essentiel dans son action et ce qui ne l'est pas.

Ensuite l'homme reste l'homme. C'est-à-dire capable de toutes les grandeurs mais aussi de toutes les faiblesses. Mais d'avoir pris trois mois de réflexion solide et solitaire sur lui-même et sur ce qu'il envisage serait certainement plus efficace pour la probité et l'efficacité du député que de multiplier les gardes-fous légaux qui finalement ne gardent rien, comme malheureusement on ne cesse de le constater.

C'est ce qu'a fait dernièrement le député Philippe LASSALLE: à sa manière, en traversant la France à pied. Je suis certain que son action s'en trouve maintenant enrichie et cet homme est pour moi l'exemple absolu de ce que doit être un député. Sans parler de la grève de la faim très dure qu'il avait faite en 2006 pour faire pression contre une délocalisation d'une entreprise de sa circonscription.

Quelles que soient leurs opinions politiques, les autres députés devraient prendre exemple sur lui. Et ils devraient y être initialement encouragés par le petit programme de trois mois dont j'ai parlé.

Le seul problème étant que pour pouvoir instaurer une telle mesure, il faut certainement passer par l'Assemblée nationale. Avec les chiffes molles dont elle est actuellement pourvue (dans lesquelles je me garde bien d'intégrer Mr GIACOBBI), il sera très dur de trouver une majorité pour la faire voter.

A moins qu'un futur président la mette dans son programme. Je pense que c'est la solution pour qu'elle puisse devenir réalité, car si cette mesure est bien expliquée, les français opineraient du chef sans aucun doute.

Nouveau commentaire :

Paul Giacobbi - Photo officielle

Consultez le blog de Paul Giacobbi sur votre mobile !


Les dernières notes
Communiqué 20/02/2017
Pace e Salute ! 10/01/2017
Toutes les archives