Blog de Paul Giacobbi - Député de la 2ème circonscription de Haute-Corse - Conseiller à l'Assemblée de Corse

Député de la 2ème circonscription de Haute-Corse - Conseiller à l'Assemblée de Corse


   
Les finances de la Grèce
On m'a fait le reproche de m'intéresser à la dette de la Grèce... et de ne pas m'intéresser à celle du Conseil général de la Haute-Corse.
Cette collectivité a vu son endettement diminuer depuis 2005 de sorte qu'il pèse aujourd'hui de l'ordre de six mois de budget annuel alors que, pour l'Etat français, il représente plusieurs années de budget et bien plus encore pour la Grèce.
Ceux qui me font ce reproche absurde ignorent totalement ce qu'est une dette publique, ce qu'est la Grèce, la situation des départements français en général et celle de la Haute-Corse en particulier.
Mais, que peut-on attendre de celles ou ceux qui remplissent les colonnes des journaux de leurs diatribes mais qui, une fois élu à l'Assemblée de Corse n'y mettent les pieds que quelques heures par trimestre et n'y prennent la parole une ou deux fois par an ?
Plus sérieusement, l'histoire de la Grèce a toujours été liée à celle des finances. La résistance victorieuse des cités helléniques contre l'offensive des Perses achéménides aux cours des guerres médiques n'a été possible que par la constitution de la « Ligue de Délos » par laquelle les grecs ont mis en commun leur trésor de guerre dans une île où avait d'ailleurs été instituée la première « zone franche » de l'histoire économique mondiale...
Par la suite, la réforme monétaire d'Alexandre le Grand, admirablement décrite par l'historien allemand Droysen, a préparé la conquête de l'Orient.
Aujourd'hui, nous sommes loin, très loin, de ces souvenirs antiques et la Grèce n'est plus qu'un petit pays qui n'a jamais réussi à mettre en place depuis son indépendance une organisation fiscale digne de ce nom.
Le pays ne manque pas de ressources : agriculture, tourisme, transports maritimes... mais les grecs qui ont fait fortune ne paient pas d'impôts et le système « D » règne à tous les niveaux de la société.
La Grèce va devoir quitter, au moins provisoirement, une zone euro beaucoup trop exigeante pour elle.
La question est de savoir quand et comment afin que ce divorce, ou cette séparation à l'amiable, se passe le mieux possible pour les deux parties.

Commentaires (2) | Rédigé par Paul Giacobbi le 22/05/2012
Paul Giacobbi - Photo officielle

Consultez le blog de Paul Giacobbi sur votre mobile !


Les dernières notes
Communiqué 20/02/2017
Pace e Salute ! 10/01/2017
Toutes les archives