Blog de Paul Giacobbi - Député de la 2ème circonscription de Haute-Corse - Conseiller à l'Assemblée de Corse

Député de la 2ème circonscription de Haute-Corse - Conseiller à l'Assemblée de Corse


   
Mieux que Jacques Chirac qui se contentait jusqu’à présent de classiques promesses non tenues, Nicolas Sarkozy est en train d’inventer à propos du PEI, la fausse promesse.

Il vient en effet de promettre pour la Corse 1 milliard d’euros au titre du PEI jusqu’en 2013.

La promesse paraît généreuse. Mais si l’on se souvient que le PEI c’était selon la loi une contribution de l’Etat de 1300 millions d’euros à titre exceptionnel au delà des crédits habituels sur 15 ans soit 86 millions d’euros par an en moyenne, on constate que le Milliard annoncé correspond au PEI avec en moyenne de 2000 à 2013 à peu près 86 millions d’euros par an.

Nicolas Sarkozy en annonçant ce fameux milliard ne fait que promettre que l’Etat respecterait ses engagements.

Ceci étant, il y a un moyen facile de mesurer la sincérité du personnage c’est de vérifier ce que le Ministre de l’Aménagement du Territoire qu’il est et à un moment donné le Ministre des Finances ont fait de 2002 à 2013 pour respecter les engagements du PEI. 

Au risque de me répéter je constate que l’Etat au titre du PEI a dépensé environ 11 millions d’euros par an et qu’il a inscrit en crédit de paiement pour 2007 11,2 millions d’euros.

Tout le reste n’est qu’astuce de présentation, voire grossier mensonge.

Le reste consiste en effet à baptiser « crédits PEI »  les crédits de l’Agence de l’eau dont la Corse dispose depuis très longtemps et dont les autres régions disposent tout autant que la Corse sans PEI. De même pour les hypothétiques crédits de l’Agence pour les infrastructures pour lesquels la Corse est traitée comme les autres régions françaises ni plus ni moins. 
 
Résumons nous : voilà une promesse qui consiste à annoncer un chiffre mirobolant représentant effectivement ce que l’Etat s’est engagé à financer depuis l’année 2000 au titre du PEI alors même que l’on constate qu’il a respecté à peu près 10% de sa promesse jusqu’à présent et que les crédits inscrits au budget 2007 correspondent très exactement à ce rythme. 
 
Mais comme dit le slogan avec Nicolas Sarkozy tout est possible et déjà faire pire que Jacques Chirac en matière de promesses électorales représente une performance que je tiens à saluer avec le respect qui lui est du. 

Commentaires (0) | Rédigé par Paul Giacobbi le 09/01/2007
Paul Giacobbi - Photo officielle

Consultez le blog de Paul Giacobbi sur votre mobile !


Les dernières notes
Communiqué 20/02/2017
Pace e Salute ! 10/01/2017
Toutes les archives