Blog de Paul Giacobbi - Député de la 2ème circonscription de Haute-Corse - Conseiller à l'Assemblée de Corse

Député de la 2ème circonscription de Haute-Corse - Conseiller à l'Assemblée de Corse


   

Les dominos

15/06/2011
Les dominos
La Grèce est incapable de rembourser ses dettes. Mais cette incapacité particulière à la Grèce vient seulement du fait que les marchés ne veulent plus prêter à la Grèce pour lui permettre de rembourser ses dettes précédentes. En effet, aucun pays occidental, pas même l'Allemagne, encore moins la France ne serait capable de rembourser ses dettes pour la bonne et simple raison qu'ils ne parviennent à rembourser qu'en empruntant à nouveau.
Comment voudriez-vous que la France qui a un déficit de 150 milliards d'euros par an et qui doit rembourser de surcroît plusieurs dizaines de milliards d'euros de dettes arrivant à échéance puisse vraiment rembourser sans emprunter à nouveau ? Il lui faudrait non seulement effacer son déficit, mais encore consacrer 40 milliards d'excédents pour rembourser la dette précédente.
Autrement dit, il faudrait que la France fasse 200 milliards d'euros d'économies par an ou augmente les impôts de 200 milliards par an ou un mélange des deux pour arriver à ce que nous remboursions sans recourir à l'emprunt.
Ne nous moquons pas donc de la Grèce car nous ne sommes pas tellement mieux placés qu'elle. Les Etats-Unis ont dépassé, en ne comptant que l'endettement de l'Etat fédéral, les 100% du PIB et au mois de juillet, si les Républicains n'acceptent pas de manger leur chapeau et d'ouvrir un crédit très large au gouvernement de M. Obama, les Etats-Unis d'Amérique seront dans une position beaucoup plus difficile que celle de la Grèce et pour des montants sans commune mesure.
Aujourd'hui, les français devraient savoir que lorsque l'Etat dépense 2 euros, il emprunte environ 80 centimes.
Si le domino grec tombe, il entraînera avec lui toute la crédibilité de la zone euro, comme il fragilisera terriblement le système bancaire européen qui a gagné beaucoup d'argent virtuel en achetant des obligations grecques à 12%... Le domino grec peut entraîner une crise terrible des finances publiques mondiales avant même l'arrivée d'une prochaine vague de crise économique en provenance des Etats-Unis qui connaissent un nouvel effondrement des prix immobiliers, un ralentissement impressionnant de la croissance et une augmentation corrélative du chômage ne va pas améliorer les choses. J'étais décidément bien optimiste lorsque je prévoyais que la crise ne durerait que dix ans !

Commentaires (0) | Rédigé par Paul Giacobbi le 15/06/2011
Paul Giacobbi - Photo officielle

Consultez le blog de Paul Giacobbi sur votre mobile !


Les dernières notes
Communiqué 20/02/2017
Pace e Salute ! 10/01/2017
Toutes les archives