Blog de Paul Giacobbi - Député de la 2ème circonscription de Haute-Corse - Conseiller à l'Assemblée de Corse

Député de la 2ème circonscription de Haute-Corse - Conseiller à l'Assemblée de Corse


   

Si un martien, sociologue et économiste, débarquait sur notre planète en charge d'une étude sur nos moeurs contemporaines et nos systèmes de gouvernance, il conclurait que notre terre est dirigée par des organismes bizarres appelés les banques centrales qui se sont appropriées peu à peu le droit de contrôler l'émission des monnaies et par cela de diriger nos économies.

Le martien constaterait qu'à la tête de ces étranges organismes, on a placé des messieurs d'un certain âge qui ne parlent pas beaucoup, se donnent des airs de devin ou de gourou et qui, étrangers à toute rationnalité scientifique, sourds à toutes les leçons de l'expérience, font beaucoup de mal mais ne reconnaissent jamais leurs torts.

Le martien constaterait avec surprise que personne n'ose se révolter contre ces druides malfaisants, ces chamanes délirants, à l'exception parfois de quelques hommes politiques, très vite conspués par l'establishement, d'économistes marginaux, et même de citoyens responsables.

Ainsi, ai-je lu dans le Financial Times du 30 novembre, dans le courrier des lecteurs, la contribution de M. Steven Morris (East Hampton NY, US) intitulée « Fed has lost all touch with reality ».

En substance, M. Morris expose très simplement que la création sans retenue de milliers de milliards de dollars par les banques centrales provoque une nouvelle bulle qui touche presque tous les instruments financiers et qui va évidemment provoquer, tôt ou tard, leur explosion pour nous conduire dans une nouvelle récession. M. Morris pose la question de ce que fera alors M. Bernanke qui a maintenu les taux d'intérêt à pratiquement 0% et qui a gonflé le bilan de la Fed de plus de 2 000 milliards de dollars d'obligations adossées à des hypothèques immobilières insolvables ou à des bons du Trésor américain qui, dit-il, « will be avoided like the plague ».

La conclusion de ce contributeur mérite d'être citée intégralement lorsqu'il s'adresse à M. Bernanke et finit par un avertissement lucide :

« What's left in your arsenal ? A plan to buy the US stock market ? To corner the commodities market ? It's time to rein in or abolish the out-of-control Fed before it destroys the US economy ».


Commentaires (1) | Rédigé par Paul Giacobbi le 01/12/2009
Paul Giacobbi - Photo officielle

Consultez le blog de Paul Giacobbi sur votre mobile !


Les dernières notes
Communiqué 20/02/2017
Pace e Salute ! 10/01/2017
Toutes les archives