Blog de Paul Giacobbi - Député de la 2ème circonscription de Haute-Corse - Conseiller à l'Assemblée de Corse

Député de la 2ème circonscription de Haute-Corse - Conseiller à l'Assemblée de Corse


   

Depuis un an et demi, je suis intervenu une dizaine de fois à l'Assemblée nationale en séance pour parler de la crise en indiquant sa gravité et en mesurant ses conséquences extrêmes pour l'économie française et le budget de l'Etat en particulier.

Je dois dire qu'à la relecture, il est intéressant de constater que j'étais exagérément optimiste malgré des prévisions personnelles infiniment plus réalistes que celles du gouvernement mais que malgré cela, j'ai été régulièrement traité de pessimiste par les ministres du budget et de l'économie.

Exemples :

  • le 25 novembre 2008, je disais à M. Novelli que le déficit du budget fédéral aux Etats-Unis dépasserait pour 2009 les mille milliards de dollars et M. Novelli répondait : « M. Giacobbi s'est livré à un diagnostic très clair et précis de la situation, rempli de finesse mais relativement pessimiste... ». M. Novelli avait raison de dire que j'étais relativement pessimiste, c'est-à-dire que mon pessimisme était très relatif puisque si le déficit du budget américain en 2009 n'est officiellement avoué, grâce à quelques artifices comptables, qu'à 1700 milliards de dollars, il obligera l'Etat américain à emprunter plus de 2500 milliards de dollars.

  • le 18 juin 2008, j'appelais le gouvernement au réalisme sur notre déficit budgétaire et je rappelais que la Cour des Comptes l'évaluait à 50 milliards d'euros pour 2007, je soulignais que nous dépasserions en 2008 le seuil des 3% pour nos déficits publics et je reprochais au gouvernement « de se cramponner à des prévisions de croissance auxquelles nul ne peut croire dans un monde en crise – l'une des plus graves depuis cinquante ans – et à des affirmations comptables démenties par notre autorité nationale de certification ». Le ministre me répondait, fort de ses certitudes, qu'il parviendrait à faire disparaître le déficit de l'Etat en France « grâce aux réformes et à la croissance » en 2012. Si les propos de M. Woerth étaient surréalistes, je m'en veux presque aujourd'hui d'avoir été aussi optimiste encore à ce moment.



Il reste que la grande conférence prévue en avril à Londres pour la réforme du système économique mondial est très mal partie et se conclura manifestement par l'énoncé de quelques vagues intentions de « regulation » des marchés mondiaux.

Globalement aujourd'hui, les Etats essaient en vain de faire repartir les économies mondiales par une fuite en avant sans précédent des déficits budgétaires et de la création de monnaie.

Pour des raisons théoriques et pratiques, trop longues à expliquer ici dans le détail, cela n'aura aucune efficacité : aux Etats-Unis, il a fallu attendre 1955 pour que le Dow Jones retrouve son niveau de 1929, avant la crise ! Tandis que le Japon a mis plus de dix ans à sortir de la crise des années 90 si tant est qu'il en soit jamais sorti.

Le monde des finances s'est adonné pendant vingt ans à une véritable addiction à la spéculation, ce qui l'a conduit à être complètement déconnecté du monde réel.

De la même manière que l'alcoolique ne voit plus le monde qu'à travers le goulot de sa bouteille et que le drogué ne connaît plus que les sensations que lui procure l'injection d'héroïne, les junkies de la finance ont confondu le monde réel et les écrans d'ordinateur de leur salle de marché.

Les institutions financières publiques et les Etats appliquent aujourd'hui une thérapeutique d'injections massives de liquidités dans les économies qui consisterait à saouler plus encore l'alcoolique dans l'espoir qu'il finira bien par arrêter tout seul de boire.

En attendant le mur des cent milliards d'euros de déficit français est allègrement franchi pour 2009 et si les autruches de notre gouvernement commence à peine à sortir la tête du sable, je crains que leur vision soit toujours aussi fausse et leur cerveau toujours aussi étriqué !


Commentaires (0) | Rédigé par Paul Giacobbi le 04/03/2009
Paul Giacobbi - Photo officielle

Consultez le blog de Paul Giacobbi sur votre mobile !


Les dernières notes
Communiqué 20/02/2017
Pace e Salute ! 10/01/2017
Toutes les archives