Blog de Paul Giacobbi - Député de la 2ème circonscription de Haute-Corse - Conseiller à l'Assemblée de Corse

Député de la 2ème circonscription de Haute-Corse - Conseiller à l'Assemblée de Corse


   

Pour les historiens, le temps des principautés s'est achevé en Europe avec la Renaissance.

Il semble que pour les fiscalistes nous vivons encore au temps de principautés dont les origines sont médiévales, mais les utilisations remarquablement contemporaines. Ainsi en est-il du Liechtenstein, de Jersey, Guernesey, l'île de Mann, et même Sarcq, dernière seigneurie féodale en Europe.

En substance, ces Etats minuscules n'ont qu'un avantage : on n'y paie pratiquement pas d'impôts en particulier sur le revenu et la fortune. Ils deviennent du coup des points de ralliement où tous les riches du monde, à défaut de se donner la main, savent mettre à l'abri des autorités fiscales leurs énormes richesses.

Comme ces principautés s'intéressent très peu à l'origine de l'argent, elles deviennent non seulement une réserve de richesses, mais encore l'antre de receleurs.

Aucun Ali Baba n'ira franchir la porte de ces cavernes où tous les brigands d'Europe et du monde cachent le produit de leurs rapines car il ne suffit plus aujourd'hui de dire « Sésame, ouvre-toi! », il faut disposer de codes informatiques complexes pour pénétrer ces lieux secrets mieux gardés que les caves aux trésors des Mille et une nuits.

Une autre différence est que la poésie est exclue de ce monde incroyablement vulgaire de la richesse moderne : notre nouveau temps des princes n'est pas celui des débuts de la Renaissance !





Commentaires (0) | Rédigé par Paul Giacobbi le 03/03/2008
Paul Giacobbi - Photo officielle

Consultez le blog de Paul Giacobbi sur votre mobile !


Les dernières notes
Communiqué 20/02/2017
Pace e Salute ! 10/01/2017
Toutes les archives