Blog de Paul Giacobbi - Député de la 2ème circonscription de Haute-Corse - Conseiller à l'Assemblée de Corse

Député de la 2ème circonscription de Haute-Corse - Conseiller à l'Assemblée de Corse


   

L'organisation mondiale de la santé n'a pas lancé d'alerte mais nous avons assisté à une épidémie très grave dont les manifestations sont une sorte de transe qui se déclenche à propos du président des Etats-Unis, d'où le nom donné à cette maladie d'Obamania.

Le jour de l'inauguration, le syndrome a gagné les neuf dixièmes de l'humanité.

Il semble cependant que le pic épidémique soit atteint et que, dans les jours qui viennent, des anticorps se développeront massivement entraînant une décroissance du nombre des victimes.

On peut même craindre que les anticorps ne provoquent rapidement un syndrome inverse, que l'on pourrait appeler « Obamaphobie ».

Nous n'en sommes pas encore là mais il ne faut rien exclure.

Dans la pathologie politique, il n'est pas rare qu'une inflammation positive entraîne en sens inverse un refroidissement excessif.

Espérons en tout cas que notre planète déjà bien éprouvée ne toussera pas trop au cours de l'année 2009.


Commentaires (1) | Rédigé par Paul Giacobbi le 21/01/2009
Paul Giacobbi - Photo officielle

Consultez le blog de Paul Giacobbi sur votre mobile !


Les dernières notes
Communiqué 20/02/2017
Pace e Salute ! 10/01/2017
Toutes les archives