Blog de Paul Giacobbi - Député de la 2ème circonscription de Haute-Corse - Conseiller à l'Assemblée de Corse

Député de la 2ème circonscription de Haute-Corse - Conseiller à l'Assemblée de Corse


   

Dans « Tristes Tropiques » publié en 1955, Claude Lévi-Strauss décrivait plusieurs sociétés amazoniennes dont les Bororos, les Caduveos et les Nambikwaras. Ces derniers représentaient à ses yeux la société la plus simple et la plus démunie, aujourd'hui pratiquement disparue, mais dont le maître de l'anthropologie structurale a laissé une très émouvante description.

Claude Lévi-Strauss lui-même se sentait très proche de ces populations dites « primitives » qui lui paraissaient bien plus adultes que les nôtres car il s'effrayait du caractère insatiable de nos ethnies occidentales et « développées », incapables de gérer leur environnement, incapables de ressentir une satiété tels d'énormes bébés réclamant toujours plus de biberon et qui, dans son esprit, étaient loin de la sagesse et de la maturité de peuples aussi démunis que les Nambikwaras.

Claude Lévi-Strauss disait : « J'ai l'intelligence néolithique ». S'il paraissait très étrange dans notre monde, il a probablement écrit ses pages les plus humanistes et les plus tendres à propos des Nambikwaras.

C'est donc un peu comme le dernier de ces hommes démunis mais sages, privés de tout mais riches de leur culture et de leur savoir-faire ou de leur savoir-vivre dans un environnement pourtant hostile, qu'il convient peut-être de saluer la mémoire de Claude Lévi-Strauss.




Commentaires (3) | Rédigé par Paul Giacobbi le 04/11/2009
Paul Giacobbi - Photo officielle

Consultez le blog de Paul Giacobbi sur votre mobile !


Les dernières notes
Communiqué 20/02/2017
Pace e Salute ! 10/01/2017
Toutes les archives