Blog de Paul Giacobbi - Député de la 2ème circonscription de Haute-Corse - Conseiller à l'Assemblée de Corse

Député de la 2ème circonscription de Haute-Corse - Conseiller à l'Assemblée de Corse


   

Dans le roman noir et le film policier, il existe toujours un personnage sympathique et naïf qui ne comprend pas grand chose aux personnages « affranchis » qu'il côtoie et qui souvent profitent de lui à un titre ou à un autre pour lui soutirer l'essentiel de son argent.

Mais il arrive parfois aussi, dans la vie comme dans la fiction que « le cave se rebiffe », c'est d'ailleurs le titre d'un merveilleux polar des années 50.

Depuis plusieurs années, la Chine avait pris l'habitude de financer les Etats-Unis d'Amérique en achetant les bons du Trésor américains pour placer ses gigantesques réserves nées de l'accumulation de ses considérables excédents du commerce extérieur.

Ainsi, une grande nation communiste préférait prêter au leader du capitalisme mondial plutôt que de restituer à son propre peuple les fruits de son labeur harassant et ingénieux.

Avec la crise, la Chine a continué, dans un premier temps, et même accentué ses achats de bons du Trésor américain qui atteignent aujourd'hui des milliers de milliards de dollars.

Pourtant la Chine, qui fut un peu le « cave » de l'économie mondiale au cours des dernières années, est en train de se rebiffer.

En premier lieu, le gouvernement chinois a commencer par faire un plan de relance de 500 milliards de dollars consistant donc à hauteur de ce montant colossal – car c'est à peu près vingt fois le plan de relance français – à distribuer de l'activité à son peuple dans le cadre d'un vaste programme d'infrastructures.

Puis, la banque centrale de Chine a commencé à mettre en oeuvre très prudemment un plan consistant à convertir une partie de ses dollars en or.

Enfin, les chinois ont demandé aux Etats-Unis des garanties pour tout l'argent qu'ils ont d'ores et déjà prêté aux Etats-Unis en souscrivant des bons du Trésor.

Tout ceci doit retenir notre attention car, dans la géopolitique comme dans le film policier que j'évoquais plus haut, « quand le cave se rebiffe », il se tire avec la caisse et laisse le reste de la bande sur le carreau et dans la dèche quand ce n'est pas à l'ombre !




Commentaires (1) | Rédigé par Paul Giacobbi le 18/03/2009
Paul Giacobbi - Photo officielle

Consultez le blog de Paul Giacobbi sur votre mobile !


Les dernières notes
Communiqué 20/02/2017
Pace e Salute ! 10/01/2017
Toutes les archives