Blog de Paul Giacobbi - Député de la 2ème circonscription de Haute-Corse - Conseiller à l'Assemblée de Corse

Député de la 2ème circonscription de Haute-Corse - Conseiller à l'Assemblée de Corse


   
L’actif net de la SNCM, c’est-à-dire ce que vaut l’entreprise déduction faite des amortissements, des provisions et des dettes se monte à plusieurs centaines de millions d’euros. L’Etat a payé les dettes à concurrence de 142,5 millions d’euros et a payé, par avance, le plan social à hauteur de 38,5 millions d’euros.
 
Les heureux acquéreurs de cette entreprise ont versé en tout et pour tout 35 millions d’euros. Ils feront donc une plus-value qui représentera au moins dix fois leur mise et ils ne prendront aucun risque puisque l’Etat et la Collectivité territoriale de Corse leur ont publiquement garantit, avant même que l’appel d’offres sur la délégation de service public ne soit lancé, qu’ils en seraient les heureux bénéficiaires.
 
On peut se demander pourquoi, à ce jour, le ministère public n’a pas encore mis en œuvre une procédure d’information judiciaire aux motifs de délit de favoritisme et de détournement de fonds publics.
 
S’agissant de ce dernier délit, il est d’ores et déjà constitué puisque la société Butler Capital Partners a déjà revendu l’essentiel des parts dont il bénéficie avant même de les avoir rachetées. Il reste au juge d’instruction à déterminer simplement quel a été le montant de la commission ou de la plus-value instantanée.
 
Mais le plus scandaleux de l’affaire, c’est que personne, ni dans la presse, ni dans la classe politique, ne semble s’émouvoir de pareil scandale. Personne, à part un obscur député de la Haute-Corse !
 


Commentaires (7) | Rédigé par Paul Giacobbi le 05/06/2006
Paul Giacobbi - Photo officielle

Consultez le blog de Paul Giacobbi sur votre mobile !


Les dernières notes
Communiqué 20/02/2017
Pace e Salute ! 10/01/2017
Toutes les archives