Blog de Paul Giacobbi - Député de la 2ème circonscription de Haute-Corse - Conseiller à l'Assemblée de Corse

Député de la 2ème circonscription de Haute-Corse - Conseiller à l'Assemblée de Corse


   

Laxisme ?

16/02/2015
Laxisme ?
Selon un sondage absurde et orienté, une majorité de français considèrerait que la Garde des Sceaux, Christiane Taubira serait « laxiste ». Ce sondage et les commentaires qui l’accompagnent constitue un nouvel exemple de manipulation, récurrente dans les domaines de la justice et de la sécurité.
Si l’on veut observer les choses sérieusement, il faut s’interroger sur le point de savoir si le garde des Sceaux dispose des moyens de rendre la justice plus ou moins sévère et, d’autre part, si sous son autorité, les peines sont plus ou moins sévères.
Le Garde des Sceaux, en vertu de la séparation des pouvoirs, administre la justice et ne peut exercer la moindre influence sur les juges.
Il ne peut que demander généralement aux procureurs de la République de concentrer leur action sur tel ou tel type de délits ou de crimes. Il peut proposer des lois qui éventuellement alourdissent les sanctions prévues pour telle ou telle infraction.
A l’évidence, sous le ministère de Christiane Taubira, c’est d’ailleurs l’avis des organisations représentatives des magistrats, les instructions sont allées dans le sens de la rigueur et certainement pas du laxisme, visant en tout cas l’efficacité de la répression et jamais l’effet médiatique. On se souvient des rodomontades du passé lointain ou proche, mais on oublie que bien souvent les formules à l’emporte-pièce appelant à la répression ont eu fort peu d’effets, de M. Pasqua appelant à « terroriser les terroristes » à M. Sarkozy parlant de karcher pour nettoyer les banlieues.
Mais, au-delà de la démagogie de ces logorrhées répressives, les faits sont têtus.
En 2008, immédiatement après l’arrivée de Nicolas Sarkozy au pouvoir, il y avait 61 076 personnes effectivement détenues en France (source : http://www.justice.gouv.fr/prison-et-reinsertion-10036/les-chiffres-clefs-10041/ ).
En 2011, il n’y en avait plus que 60 544. Est-ce l’effet « karsher » qui a plutôt diminué le nombre des prisonniers ? Tandis qu’après deux ans de « laxisme » de Mme Taubira, le nombre de personnes détenues effectivement dans nos prisons était de 67 075 au 1er janvier 2014, soit 7 000 de plus. Est-ce le laxisme qui augmente de 10% les incarcérations ?
Un autre adage nous vient à l’esprit : « grand diseux, petits faiseux » ! Nicolas Sarkozy appelait à la répression mais n’envoyait pas plus de gens en prison, tandis qu’en trois ans, la justice sous Christiane Taubira a battu tous les records historiques depuis 1980 de personnes détenues.

Commentaires (1) | Rédigé par Paul Giacobbi le 16/02/2015
Paul Giacobbi - Photo officielle

Consultez le blog de Paul Giacobbi sur votre mobile !


Les dernières notes
Communiqué 20/02/2017
Pace e Salute ! 10/01/2017
Toutes les archives