Blog de Paul Giacobbi - Député de la 2ème circonscription de Haute-Corse - Conseiller à l'Assemblée de Corse

Député de la 2ème circonscription de Haute-Corse - Conseiller à l'Assemblée de Corse


   
La voix perdue de Bismarck
Thomas Edison avait, en 1889, dépêché un collaborateur en Europe pour enregistrer la voix d'un certain nombre de célébrités sur sa machine enregistreuse et l'on a retrouvé il y a quelques jours le cylindre correspondant à la voix du chancelier Otto von Bismarck.
Ce dernier n'a pas bonne presse. Beaucoup d'européens voient en lui un conservateur nationaliste, brutal et cynique, alors même que son personnage est infiniment plus complexe et intéressant qu'il n'y paraît et que, de surcroît, nous lui devons l'invention des systèmes modernes d'assurances sociales fondés sur la dualité de cotisations patronale et salariale dont il avait doté l'Allemagne au cours des années 1880, de même qu'il avait imposé à son pays le suffrage universel.
C'était une époque où les conservateurs savaient être audacieux, écouter ceux dont l'idéologie était opposée à la leur : dans le cas d'espèce, s'agissant de la sécurité sociale, Bismarck a écouté son ami Ferdinand Lassalle, socialiste allemand.
Les conservateurs d'aujourd'hui, en France et ailleurs, n'ont plus cette ouverture d'esprit. C'est peut-être la raison pour laquelle les choses avancent si peu !

Commentaires (0) | Rédigé par Paul Giacobbi le 08/02/2012
Paul Giacobbi - Photo officielle

Consultez le blog de Paul Giacobbi sur votre mobile !


Les dernières notes
Communiqué 20/02/2017
Pace e Salute ! 10/01/2017
Toutes les archives