Blog de Paul Giacobbi - Député de la 2ème circonscription de Haute-Corse - Conseiller à l'Assemblée de Corse

Député de la 2ème circonscription de Haute-Corse - Conseiller à l'Assemblée de Corse


   
Un scientifique déclarait récemment sur France Inter : « le réchauffement climatique est une vérité qui ne peut pas être contestée ».
 
C'est aujourd'hui, en effet, devenu un article de foi. Le réchauffement climatique existe, il est extrêmement important, l'homme en est entièrement responsable, et si vous le contestez, c'est que vous êtes un inconscient ou un agent de la CIA.
 
Or, en dépit des apparences, la communauté scientifique est profondément divisée sur le sujet.
 
Un récent article de Claude Allègre paru dans Le Monde appelle que le doute est à la base de la méthode scientifique. La revue Nature a publié il y a deux ans un article démontrant que les modèles employés par beaucoup de climatologues pour annoncer le réchauffement climatique étaient biaisés et construits de telle manière qu'ils aboutissaient nécessairement à une augmentation des phénomènes de réchauffement.
 
Une étude très globale qui a réuni un panel considérable de scientifiques a démontré l'impossibilité d'un retournement du Gulf Stream pourtant annoncé comme une quasi certitude par les grands prêtres du réchauffement.
 
Enfin, la climatologie que nous avons connue depuis un an ou deux contredit toutes les prévisions d'une multiplication des périodes caniculaires tandis qu'une étude, largement passée sous silence, démontrait de manière irréfutable que les vendanges en France ne se produisent pas plus tôt aujourd'hui en moyenne qu'il y a un siècle.
 
Il y a donc beaucoup à dire sur le réchauffement climatique et ses causes, ce qui ne nous dispense pas, pour bien des raisons autres que celle-là, de prendre des mesures majeures pour préserver la planète, maîtriser les ressources rares et empêcher la ruine programmée de l'humanité par un véritable gâchis de notre environnement.
 
A force de crier « Au loup ! » et d'exagérer la réalité des phénomènes et leurs causes, les fanatiques, surtout si les évolutions sont très loin de leurs prédictions alarmistes – et c'est bien le cas aujourd'hui – vont décrédibiliser tous les messages recommandant à l'humanité de faire du respect de l'environnement la grande condition de sa survie.
 
De la même manière, les imbéciles qui, depuis trente ans, nous expliquent que dans dix ans il n'y aura plus de pétrole, et qui sont évidemment démentis par les faits, portent une grande responsabilité dans le fait que notre économie mondiale ne cherche pas vraiment de substituts aux hydrocarbures.
 
Autrement dit, il faut considérer l'humanité comme adulte et citoyenne, même si le message est complexe, il faut lui dire des vérités et ce n'est pas en lui racontant des sornettes qu'on la fera aller dans le bon sens.

Commentaires (3) | Rédigé par Paul Giacobbi le 07/11/2006
Paul Giacobbi - Photo officielle

Consultez le blog de Paul Giacobbi sur votre mobile !


Les dernières notes
Communiqué 20/02/2017
Pace e Salute ! 10/01/2017
Toutes les archives