Blog de Paul Giacobbi - Député de la 2ème circonscription de Haute-Corse - Conseiller à l'Assemblée de Corse

Député de la 2ème circonscription de Haute-Corse - Conseiller à l'Assemblée de Corse


   
La réglementation des mariages étrangers
Le candidat-président a déclaré hier vouloir réglementer le mariage des français ou des françaises avec des personnes de nationalité étrangère.
Le mariage sera libre (encore heureux !) mais il sera interdit aux couples mixtes de vivre ensemble sur le territoire français sauf à démontrer qu'ils y disposent de revenus et d'un logement suffisants.
Voilà bien l'exemple d'une monstruosité humaine et d'une extravagance juridique.
Il est surprenant que ceci ne suscite pas une très vive protestation en France et dans tous les pays libres de cette planète.
Le contrôle par l'Etat du mariage n'existe plus dans le monde depuis l'abolition en Afrique du Sud des lois de l'apartheid. L'équivalent de ce que veut instaurer M. Sarkozy en France a cet égard a existé du temps de Joseph Staline en union soviétique et dans les démocraties populaires où effectivement un conjoint étranger d'un citoyen ou d'une citoyenne de ces pays avait le plus grand mal à obtenir un titre de séjour mais il est vrai que ces conditions ont été assouplies à la suite du XXème Congrès du Parti communiste de l'Union soviétique et de l'avènement de Nikita Khrouchtchev en 1956...
Cette question me touche personnellement puisque je me suis marié il y a fort longtemps à une étrangère, à une époque où je disposais de revenus à peu près convenables mais où nous devions partager un logement plutôt exiguë de telle sorte que je me demande si j'aurais pu obtenir une autorisation de convoler en justes noces si cette loi avait existé à ce moment là...
Rassurez-vous cependant, une telle législation n'a aucun risque d'être votée et si, par malheur, elle était adoptée par un Parlement devenu fasciste, elle serait évidemment censurée par le Conseil constitutionnel comme attentatoire à une liberté fondamentale. On ne pourrait pas l'opposer à un particulier qui gagnerait tous ses procès devant les juridictions compétentes et ce d'autant plus que le droit international public ne permet pas aux Etats d'interdire l'union des étrangers et des citoyens.
Cependant, le simple fait d'évoquer de telles absurdités, même en période électorale, me choque profondément.

Commentaires (0) | Rédigé par Paul Giacobbi le 07/03/2012
Paul Giacobbi - Photo officielle

Consultez le blog de Paul Giacobbi sur votre mobile !


Les dernières notes
Communiqué 20/02/2017
Pace e Salute ! 10/01/2017
Toutes les archives