Blog de Paul Giacobbi - Député de la 2ème circonscription de Haute-Corse - Conseiller à l'Assemblée de Corse

Député de la 2ème circonscription de Haute-Corse - Conseiller à l'Assemblée de Corse


   
La grande pensée de notre règne nucléaire…
On nous mande triomphalement qu’à Flamanville les travaux de l’EPR, démarrés en 2007, se poursuivent avec le succès que l’on imagine à défaut de célérité ou de respect des délais par l’installation d’une cuve d’acier de 425 tonnes qui abritera, en principe et dans quelques années, la réaction nucléaire…
On nous annonce la production des premiers kwh « prévue en 2016 » après une décennie de travaux et l’on se réjouit de pouvoir annoncer que le coût de l’opération demeurerait toujours à 8,5 milliards d’euros, ce qui ne représenterait après tout que le triple du budget initial !
Il serait peut-être temps de rechercher les responsabilités de cette gabegie, de nous dire enfin ce que coûteront et à qui seront imputables ces surcoûts extravagants et ces retards sans précédents.
On peut comprendre les réticences des acheteurs étrangers, notamment en Inde, et l’obligation où nous nous trouvons, en particulier en Chine de vendre ce type d’équipement à la moitié de leur coût.

Commentaires (7) | Rédigé par Paul Giacobbi le 30/01/2014

Commentaires

1.Posté par Alexani le 31/01/2014 06:58
Des surcoûts qui seront payés par les clients d'EDF en toute transparence avec un MWh produit aux alentours de 80€. Loin des 200€ de la nouvelle centrale de Lucciana au fioul domestique dont le coût sera supporté par la CSPE en toute opacité.
Voilà un vrai gâchis : celui des politiques qui n'ont pas eu le courage du fioul lourd et qui n'assument pas les promesses du gaz naturel.

2.Posté par zeltz le 31/01/2014 21:38
La centrale de Flamanville est un prototype. Comme tout prototype et par définition, on peut difficilement prévoir le coût final. Le coût de construction du porte-avion Charles de Gaulle, celui du tunnel sous la Manche, du premier Airbus, etc..., ont dépassé largement les estimations initiales. Il s'est avéré par la suite qu'ils ont été rentables et personne ne regrette plus l'investissement initial.
Il en sera de même pour Flamanville, Monsieur le député, vous pouvez en être assuré.
Et quoi, vous préféreriez la solution allemande qui consiste à réactiver à grande échelle les centrales à charbon? A raser des villages entiers d'Allemagne pour permettre son extraction? A empuantir l'atmosphère par des fumées dégageant de l'oxyde de carbone à plein tube?

3.Posté par Laboetie le 09/03/2014 00:13
Le Charles de Gaulle Rentable ???? le tunnel sous la manche rentable ???? est ce que c'est une blague ??? tant qu'on y est on a qu'a dire que le concorde était rentable et que le plan calcul a propulsé la France à la pointe des technologies de l'information .....

4.Posté par zeltz le 12/03/2014 19:22
Rentable, pas au sens économique, pour le Charles de Gaulle puisque ce n'était pas son but. Mais au sens militaire: c'est un outil fondamental et indispensable de la Défense nationale.
Quant à l'euro-tunnel, demandez au milliers de gens qui l'utilisent quotidiennement s'ils regrettent son existence et s'ils préféraient le temps des seuls ferry. Et ces milliers de gens le rentabilisent un peu plus chaque jour, que vous le vouliez ou non.

Je n'ai parlé ni du Concorde (que beaucoup regrettent, 4 heures pour faire Paris-New-York c'était un sacré atout), ni du plan calcul. Je n'ai pas dit que tout ce qui avait été essayé en France avait fini par réussir.

J'ai simplement affirmé que le coût d'un prototype était par définition difficilement prévisible, et qu'il fallait plutôt voir ce qu'il pourrait apporter en cas de réussite, à moyen ou long terme.
C'est un pari sur l'avenir. Toutes les vraies réussites économiques et industrielles ont démarré par un pari sur l'avenir. Vous jouez 10€, si vous perdez vous perdez 10€, si vous gagnez vous gagnez 100€ ou 1000€.

Le grand Pascal avait compris cela il y a 500 ans, dans le domaine spirituel. Il faut relire Pascal, on n'est jamais déçu.

5.Posté par Laboetie le 12/03/2014 20:42
De votre coté demandez aux petits épargnants qui ont acheté des actions Eurotunnel et aux établissements bancaires qui ont participé au financement du projet si ils sont satisfaits de leur placement.

le Charles de Gaulle outils fondamental de la défense National, ça fait rigoler. Le Charles de Gaulle est à terre six mois par an. à moins que que le code de guerre dispose que l'on puisse faire "Pouni" durant les periodes d'entretien du Charles de Gaulle, je doute de l'utilité de ce bâtiment.

6.Posté par zeltz le 12/03/2014 21:52
Celui qui a acheté une action euro-tunnel juin 2013 (un peu plus de 5€), la revendrai aujourd'hui presque 9 € (cf.: http://bourse.lesechos.fr/bourse/details/graphique_histo.jsp?code=FR0010533075&place=XPAR&codif=ISIN) . Il y a pire comme placement, vous ne trouvez pas?
Cela dit, c'est vrai que les premiers actionnaires ont bouffé longtemps de la vache enragée. Mais ça ce sont les risques du métier (de boursicoteur). S'ils ont été patients (très patients) en ne les liquidant pas trop vite, ils ont maintenant réalisé une bonne plus-value.
Comme quoi le tunnel sous la Manche a fini par être une opération rentable.

Concernant ce que vous dites sur le Charles de Gaulle, cela devrait conduire non pas à le liquider, mais au contraire à en construire un deuxième. C'est d'ailleurs je crois ce qui se fait effectivement, ou du moins qui est en projet, mais avec une propulsion classique, et non nucléaire comme celle du CDG.

7.Posté par Laboetie le 12/03/2014 22:54
Je ne veux pas paraitre insistant mais concernant Eurotunnel, vous faites le raisonnement partiel qui vous arrange. je pense que pour avoir une vision pertinente, il faut analyser la rentabilité du projet sur son cycle de vie. De l'investissement initial, jusqu'à la sortie et pas uniquement dans le cadre d'un achat vente court terme. si l'on veut être rigoureux il faudrait corriger le résultat de l'inflation.

Le résultat est alors le suivant. intro en bourse en 1897 à 5,3€ l'action Sortie aujourd'hui à 9€ rendement de l'opération (non corrigé de l'inflation) 2% (bien en deçà du cout du capital pour un projet de cette nature).

à titre amical, je vous recommande la lecture de l'article suivant :
http://www.boursier.com/actions/actualites/news/eurotunnel-20-ans-d-histoire-entre-les-mains-des-creanciers-193478.html

Nouveau commentaire :

Paul Giacobbi - Photo officielle

Consultez le blog de Paul Giacobbi sur votre mobile !


Les dernières notes
Communiqué 20/02/2017
Pace e Salute ! 10/01/2017
Toutes les archives