Blog de Paul Giacobbi - Député de la 2ème circonscription de Haute-Corse - Conseiller à l'Assemblée de Corse

Député de la 2ème circonscription de Haute-Corse - Conseiller à l'Assemblée de Corse


   

L'Afghanistan

23/09/2008

Le discours du Premier ministre était insignifiant, celui du ministre des affaires étrangères pathétique et celui de ce qui nous tient lieu de ministre de la défense grotesque.

Les auditions des responsables militaires français et de l'OTAN nous ont permis de comprendre à quel point notre stratégie dans la guerre d'Afghanistan était inappropriée.

Nous parlons de convaincre politiquement des populations et nos forces sur place ne disposent pas d'un seul agent susceptible de traduire correctement les langues locales, celles des insurgés, essentiellement le pachtoun et le dari en français et réciproquement. Les seuls interprètes dont nous disposons sont afghans et traduisent en un anglais approximatif, une langue que nos troupes sont généralement incapables de parler.

Nous parlons de guerre contre-insurrectionnelle mais nous comptons beaucoup sur les drones pour aller regarder les insurgés qui se cachent derrière les rochers ou dans les caves.

Après six ans de combat nos brillants stratèges et leur étonnante logistique continuent d'équiper nos troupes sur le terrain en habits de couleur verte et continuent de leur faire mettre sur les casques des branchages verdoyants qui les font bien ressortir dans un environnement de rochers bruns la plupart du temps dépourvus de toute végétation.

Et nous continuons d'affirmer que les insurgés ne peuvent pas gagner la guerre et qu'ils ne sont pas très doués pour la maniement des armes modernes, alors même que les pères de ces insurgés ont battu l'armée rouge qui avaient envoyés cent soixante mille hommes en Afghanistan et qu'ils développent depuis pas mal de siècles une remarquable aptitude à l'apprentissage rapide du maniement des armes nouvelles.

Malgré tout cela on ne peut pas se retirer comme cela d'Afghanistan, on ne peut pas envoyer le message à nos soldats, dont beaucoup vont mourir, qu'ils ne servent à rien et même si l'on critique une stratégie qui conduit au désastre, on ne peut que dire oui à la participation militaire de la France à la guerre d'Afghanistan.

Une fois de plus une grande partie de ce ceux qui ont voté contre dans les rangs de l'opposition auraient voulu voter pour.

Au delà du vote positif que l'ai émis je développerai une critique sans concession de notre approche de la question afghane.


Commentaires (0) | Rédigé par Paul Giacobbi le 23/09/2008
Paul Giacobbi - Photo officielle

Consultez le blog de Paul Giacobbi sur votre mobile !


Les dernières notes
Communiqué 20/02/2017
Pace e Salute ! 10/01/2017
Toutes les archives