Blog de Paul Giacobbi - Député de la 2ème circonscription de Haute-Corse - Conseiller à l'Assemblée de Corse

Député de la 2ème circonscription de Haute-Corse - Conseiller à l'Assemblée de Corse


   

Identité nationale

27/03/2007
A la fin de sa vie Fernand Braudel inventeur de l’histoire globale avait entamé un essai sur l’identité de la France. Bien que fort peu de nos candidats aient sans doute pris la peine de survoler ce qui a été publié de cet ouvrage inachevé, on peut se demander, au-delà d’un slogan, quelle est pour eux l’identité de la France.
 
Nicolas Sarkozy a lancé la formule en l’associant à l’immigration, suggérant qu’a priori  les deux concepts s’opposaient. Autrement dit que l’identité nationale française ne pouvait subsister qu’en limitant, qu’en contrôlant l’immigration.
 
Il est vrai qu’il y a plus de 2000 ans que le Coq Gaulois a perdu beaucoup de son identité dans le cadre de vagues successives d’immigration.
 
Ainsi la Gaulle celtique a-t-elle été romanisée à la suite de la conquête de César. Ainsi la Gaulle romanisée a-t-elle été germanisé par les Francs sans parler des Normands un peu plus tard qui venaient de Norvège et qui se sont établis chez nous à la fin du premier millénaire.
 
La plupart des français à commencer par le candidat de l’identité nationale ignorent que le mot France fait référence à un peuple germanique qui a immigré en Gaulle au milieu du premier millénaire venant de Franconie notamment c'est-à-dire d’Allemagne. Ainsi le mot « France » fait référence à l’immigration sur notre terre d’un peuple étranger. S’il y a identité de la France c’est précisément cette aptitude, cette passion à recevoir l’immigration, à en faire une richesse, une diversité, une synthèse humaniste. L’identité de la France c’est le Roi Saint Louis protégeant les juifs de Narbonne, c’est le Roi Henri IV garantissant les libertés des protestants par l’Edit de Nantes, c’est l’accession des peuples d’Outre-mer colonisés à l’émancipation proclamée dès 1944 par le Général de Gaulle à la conférence de Brazzaville.
A l’inverse, la révocation de l’Edit de Nantes par Louis XIV, les lois antisémites du régime de Vichy, ou les ratonnades de l’OAS ne sont pas notre identité nationale.
L’identité nationale c’est « liberté, égalité, fraternité » et certainement pas « travail, famille, patrie ».

Commentaires (6) | Rédigé par Paul Giacobbi le 27/03/2007
Paul Giacobbi - Photo officielle

Consultez le blog de Paul Giacobbi sur votre mobile !


Les dernières notes
Communiqué 20/02/2017
Pace e Salute ! 10/01/2017
Toutes les archives