Blog de Paul Giacobbi - Député de la 2ème circonscription de Haute-Corse - Conseiller à l'Assemblée de Corse

Député de la 2ème circonscription de Haute-Corse - Conseiller à l'Assemblée de Corse


   
Harcèlement des producteurs ou redressement productif ?
Voici ce qu’écrit l’AFP et qui dans tout autre pays que la France ferait rire les poules comme on dit chez nous : « Arcelor Mittal cherche à faire table rase de son passé à Florange en se donnant désormais l’image d’un groupe qui investit en France, comme à Saint-Chély d’Apcher (Lozère) où il a inauguré vendredi une nouvelle ligne de production d’aciers électriques ».
En effet, le groupe Mittal vient d’investir 90 millions d’euros pour produire des aciers électriques destinés aux éoliennes et aux voitures hybrides et électriques.
L’AFP en conclut absurdement que cet investissement est destiné à changer l’image de Mittal suite à l’affaire Florange, tout cela parce que les élus locaux de Lozère ont dit que l’industriel était le bienvenu en Lozère ! Le groupe Mittal n’a que faire d’être bienvenu ou non. Il y a certainement un savoir-faire très important en Lozère dans ces usines qui fabriquent des aciers spécialisés dont la valeur au poids est certainement tellement élevée qu’à l’évidence l’éloignement de la Lozère n’est pas un inconvénient.
Il faut véritablement être ignorant de la vie de l’industrie pour croire qu’un industriel va dépenser 90 millions d’euros en Lozère pour sa communication ! Il ne va pas le faire bien sûr pour sa communication car, à ce niveau-là, cette opération si elle n’offrait aucune perspective de rentabilité, serait constitutive d’une faute lourde de gestion. Il investit une telle somme parce c’est raisonnablement rentable avec à long terme un intérêt stratégique pour un risque limité. Comme je l’ai dit et écrit plusieurs fois, si le four de Florange a été arrêté, c’est parce qu’au-delà de sa relative petite taille (2 millions de tonnes/an) et son éloignement de plusieurs centaines de kilomètres de la mer le rendait infiniment moins rentable que ceux de Dunkerque (12 millions de tonnes/an).
Dès lors, il est évident qu’il valait mieux remettre en production un des hauts-fourneaux de Dunkerque plutôt que de faire repartir Florange et laisser partiellement fermé Dunkerque.
C’est d’ailleurs la raison pour laquelle le groupe Mittal fait désormais tourner à plein ses sites de Fos-sur-Mer et de Dunkerque.
Quant à déclarer que le premier, et de très loin, sidérurgiste du monde n’est pas bienvenu en France, c’est à tout le moins une erreur même si le groupe en question continuera tout de même d’investir en France dès lors qu’il y aura intérêt.
En tout état de cause, il faut mesurer ses paroles et ne pas croire que le harcèlement des producteurs puisse contribuer au redressement productif.

Commentaires (3) | Rédigé par Paul Giacobbi le 20/09/2013

Commentaires

1.Posté par zeltz le 23/09/2013 12:43
L'AFP ne fait que refléter son idéologie. Il est connu que nombre de journalistes de l'AFP ont ouvertement sablé le champagne, et ce dans les locaux mêmes de l'agence, au soir du deuxième tour lors de l'élection de François Hollande.
Peut-on espérer une quelconque objectivité dans le traitement de l'information par une telle agence?

2.Posté par Antoine le 27/09/2013 15:44
Monsieur Zeltz , parmi les journalistes de quelque journal que ce soit , certains ont ,me semble t-il ,le droit d'avoir une opinion politique différente de la votre .
je ne suis pas certain que vous auriez dénoncé les mêmes fait si à l' AFP "on" avait arrosé la victoire de Sarkozy ... ( et la défaite de la justice )

3.Posté par zeltz le 29/09/2013 08:29
Bonjour Antoine,

L'AFP n'est pas un journal, mais une agence de presse sensée être neutre. Voici ses statuts tels que les décrits Wikipedia:
Le statut particulier de l'AFP fut créé par la loi du 10 janvier 1957, votée à l'unanimité par le parlement français, suite à une mission de réflexion de 18 mois, souhaitée par Jean Marin (président de l'AFP de 1954 à 1975), et lancée par le premier ministre Pierre Mendès France.
L'AFP est « un organisme autonome doté de la personnalité civile » au « fonctionnement assuré suivant les règles commerciales ». Sa mission est « de rechercher, tant en France qu’à l’étranger, les éléments d’une information complète et objective » et de les « mettre à la disposition des usagers ».

Cela est totalement incompatible avec le comportement de nombre de ses agents, dans les locaux mêmes de l'AFP, le soir d'un deuxième tour de présidentielle. En disant cela, je ne conteste absolument pas le droit aux journalistes de partager vos opinions politiques.

Nouveau commentaire :

Paul Giacobbi - Photo officielle

Consultez le blog de Paul Giacobbi sur votre mobile !


Les dernières notes
Communiqué 20/02/2017
Pace e Salute ! 10/01/2017
Toutes les archives