Blog de Paul Giacobbi - Député de la 2ème circonscription de Haute-Corse - Conseiller à l'Assemblée de Corse

Député de la 2ème circonscription de Haute-Corse - Conseiller à l'Assemblée de Corse


   
Entre stagnation et rechute
L’économie mondiale en 2013 est encore et pour longtemps non pas en convalescence, pas même en rémission, mais entre stagnation et rechute.
Bien loin des fanfaronnades sur la croissance retrouvée, toutes les institutions et les académies s’accordent à prévoir pour deux ou trois ans encore une croissance atone, c’est-à-dire une stagnation prolongée.
Les taux d’intérêt des banques centrales se situent entre 0 et 0,5%, la liquidité quantitative qu’ils fournissent à l’économie est en millions de milliards de dollars par an.
Nous nous trouvons dans une situation bien connue des économistes par laquelle l’abondance sans limite de la liquidité et son prix dérisoire ne parviennent pas à faire repartir l’activité et l’emploi tandis que l’inflation est au plus proche du zéro. C’est ce que l’on appelle une trappe à liquidité.
Le pire est qu’elle suscite une nouvelle éclosion de bulles spéculatives (immobilier, pétrole, or, obligations, marchés financiers etc…) lesquelles, en l’absence de tout effort de réglementation de la spéculation bancaire (la Volcker Rule n’est toujours pas en vigueur trois ans après son instauration par la loi des Etats-Unis…) vont fatalement, tôt ou tard, éclater.
La seule question que l’on peut se poser est de savoir quand la rechute interviendra.
Nul ne le sait. En revanche, on peut mécaniquement prévoir que cette rechute sera d’autant plus violente qu’elle tardera à venir.

Commentaires (0) | Rédigé par Paul Giacobbi le 22/11/2013

Nouveau commentaire :

Paul Giacobbi - Photo officielle

Consultez le blog de Paul Giacobbi sur votre mobile !


Les dernières notes
Communiqué 20/02/2017
Pace e Salute ! 10/01/2017
Toutes les archives