Blog de Paul Giacobbi - Député de la 2ème circonscription de Haute-Corse - Conseiller à l'Assemblée de Corse

Député de la 2ème circonscription de Haute-Corse - Conseiller à l'Assemblée de Corse


   

Si des tomates avaient été disponibles à portée de main des participants fortunés au forum de Davos en 2008, nul doute que Nouriel Roubini en aurait reçu un certain nombre sur la figure pour avoir osé affirmer, ce qu'il faisait déjà depuis plusieurs années, que cette crise était la plus grave depuis 1929.

L'intervention de George Soros dont le contenu était à peu près identique n'avait pas suscité de réactions aussi violentes ou aussi méprisantes car il est un peu plus difficile aux participants fortunés de Davos de moquer quelqu'un qui a accumulé pas mal de milliards de dollars que de conspuer un sympathique professeur d'économie que son université rémunère moins de 150 000 dollars par an...

Vraisemblablement cette année, les participants à Davos voudront sans doute, si George Soros et Nouriel Roubini interviennent, se saisir des éléments de la délicate composition florale pour la mettre aux pieds de ces orateurs.

Mais les tomates pourraient encore servir si un impudent s'avisait à Davos de demander comment est-ce que l'on financera les milliers de milliards de dollars que les Etats empruntent pour relancer l'économie, ou si ces plans de relance auront un quelconque impact sur la croissance ou enfin si toute cette folie ne consiste pas pour réparer les dégâts dûs à l'éclatement de la bulle précédente à en gonfler une encore plus grosse dont l'éclatement aura des conséquences encore plus funestes.

Il en est de Davos comme de la réflexion stratégique dans les état-majors militaires les plus éclairés : elle est toujours en retard d'une guerre !


Commentaires (0) | Rédigé par Paul Giacobbi le 22/01/2009
Paul Giacobbi - Photo officielle

Consultez le blog de Paul Giacobbi sur votre mobile !


Les dernières notes
Communiqué 20/02/2017
Pace e Salute ! 10/01/2017
Toutes les archives