Blog de Paul Giacobbi - Député de la 2ème circonscription de Haute-Corse - Conseiller à l'Assemblée de Corse

Député de la 2ème circonscription de Haute-Corse - Conseiller à l'Assemblée de Corse


   
Depuis cinq ans tout le projet économique et budgétaire de l'UMP se résume à l'idée que la baisse d'impôts stimule la croissance et augmente les recettes budgétaires. Cette idée a été exposé avec une candeur qui confine à la caricature par notre collègue Jean-Michel Fourgous le 24 janvier 2007 : « une baisse d'impôts redonne du pouvoir d'achat, stimule la croissance et procure ainsi de nouvelles recettes qui permettent à leur tour de réduire encore le déficit. » 
 
Nicolas Sarkozy, qui n'a jamais ouvert de sa vie un livre d'économie, serait surpris d'apprendre que ce raisonnement est inspiré par la théorie Keynésienne et a été mis en oeuvre pour la première fois par Kennedy lors d'une réforme fiscale menée au début des années 60. Ainsi, cette baisse d'impôt stimulant la croissance que l'UMP pense une brillante idée libérale est en fait un concept keynésien mis en œuvre par Kennedy grand amateur d'interventionnisme économique.
 
Cependant, comme tous ces braves gens n'ont jamais vraiment étudié l'économie et confondent John Maynard KEYNES et Alain Minc, ils ignorent l'essentiel du raisonnement ce qui explique que leur projet n'a pas du tout fonctionné au cours des dernières années et n'a aucune chance de fonctionner au cours des prochaines années.
 
En effet, dans la théorie keynésienne, un surplus de revenu ne stimule la croissance que s'il entraîne de la consommation et non pas de l'épargne. Or, plus le niveau de revenu est élevé plus la tendance à épargner un revenu supplémentaire est grande. Les économistes disent que la propension marginale à épargner est une fonction directe du niveau de revenu.
 
Et c'est bien logique. Si vous procurez 100 euros à celui qui doit nourrir sa famille et qui ne dispose d'aucun revenu il consommera ce revenu et n'épargnera pratiquement rien à court terme.
 
A l'inverse, il est peu probable que celui qui a tout, et un revenu déjà très élevé, consomme de manière significative le revenu supplémentaire qu'une baisse d'impôt providentielle lui procure.
Au contraire, il aura tendance à épargner cette bonne aubaine.
 
Or depuis cinq ans, les baisses d'impôts ont proportionnellement plus bénéficié aux hauts revenus qu'aux bas revenus. Elles ont essentiellement stimulé l'épargne et guère affecté la consommation et donc la croissance.
 
Les mesures fiscales proposées par Nicolas Sarkozy auraient à l'évidence le même type d'effet. Par exemple la baisse spectaculaire annoncée de l'impôt sur les successions. Aujourd'hui l'imposition sur les successions, compte tenu des niveaux importants d'exonération ne touche en pratique que de grands patrimoines. Tandis que les petits et moyens patrimoines ne sont pratiquement pas affectés par l'imposition. L'exonération n'affectera donc que les plus riches et ne stimulera que leur capacité d'épargne et /ou le prix de l'immobilier.
Il est amusant de relever que cette idée de baisse d'impôts stimulant la croissance a été successivement exposée par Francis Mer et par Nicolas Sarkozy mais qu'elle n'a jamais donné lieu à une étude économétrique destinée à la vérifier ou à l'étayer. 
 
De même, la comparaison entre les gouvernements Jospin et Raffarin/Villepin illustre jusqu'à la caricature que la politique Jospin a stimulé la consommation par une distribution plus solidaire tandis que les réductions fiscales de l'UMP n'ont eu aucun effet voire un effet négatif sur la croissance en réduisant une dépense publique malgré tout favorable à la croissance et en augmentant l'épargne des plus fortunés.
 
On sait bien que la France n'est pas un pays de culture économique à la différence des pays anglo-saxons mais de là à ce que l'on puisse après cinq années d'échec d'un raisonnement économique erroné fonder tout un programme sur l'extension de cette sottise, c'est tout de même un peu exagéré !


Commentaires (0) | Rédigé par Paul Giacobbi le 30/01/2007
Paul Giacobbi - Photo officielle

Consultez le blog de Paul Giacobbi sur votre mobile !


Les dernières notes
Communiqué 20/02/2017
Pace e Salute ! 10/01/2017
Toutes les archives