Blog de Paul Giacobbi - Député de la 2ème circonscription de Haute-Corse - Conseiller à l'Assemblée de Corse

Député de la 2ème circonscription de Haute-Corse - Conseiller à l'Assemblée de Corse


   

Droit international

13/03/2014
Droit international
Par un avis consultatif en date du 22 juillet 2010, la Cour internationale de Justice de La Haye a confirmé, à propos du Kosovo, sur la base du droit des peuples à disposer d’eux-mêmes, qu’une déclaration unilatérale d’indépendance d’une partie d’un Etat ne viole aucune norme du droit international.
C’est en substance ce que déclare aujourd’hui le parlement de Crimée pour justifier sa revendication d’indépendance et de referendum d’autodétermination à venir.
La vérité c’est que l’Occident ne peut jouer du droit international de manière réversible et ainsi défendre l’indépendance du Kosovo au nom du droit à l’autodétermination et réfuter ce droit en Crimée au nom de l’intégrité de l’Ukraine ou, plus exactement, l’Occident aurait dû penser aux conséquences que ses positions à l’appui de l’indépendance du Kosovo pouvaient avoir pour d’autres situations.

Commentaires (3) | Rédigé par Paul Giacobbi le 13/03/2014

Commentaires

1.Posté par zeltz le 13/03/2014 16:13
Ne violer aucune norme de droit international ne signifie pas être reconnu.
Si ma famille et moi proclamons unilatéralement et unanimement l'indépendance de la Zeltzie, nouveau pays de 800 m², délimité par sa frontière naturelle constituée d'une belle haie de thuyas, enclavé dans la république française, je doute fort que la Zeltzie soit reconnue par quiconque. Et pourtant toute l'Alsace est derrière elle!
A mon avis, si elle persiste dans ce sens, la Crimée sera reconnu par la Russie, puis absorbée par elle. Mais reconnue par personne d'autres, à part peut-être les quelques alliés d'intérêt ou occasionnels, à divers titres (peut-être Cuba, sans doute le Kosovo, ou il se contredirait, etc...)
Pouvoir légalement ne signifie pas qu'user de ce pouvoir soit reconnu et admis dans la pratique.

2.Posté par zeltz le 30/03/2014 09:31
11 pays reconnaissent l'indépendance de la Crimée suivie de son annexion par la Russie, dont bien sûr la Russie, Cuba, la Corée du Nord et quelques autres pays aussi sulfureux.
100 la déclarent illégale (dont toutes les principales nations occidentales), 50 se sont abstenus (dont la Chine et le Brésil).
Bilan sans surprise, ou presque.

3.Posté par afondspourladroite le 13/04/2014 23:20
Politique lamentable... La Taubira est encore là ???? Vivement que la droite revienne au pouvoir...........

Nouveau commentaire :

Paul Giacobbi - Photo officielle

Consultez le blog de Paul Giacobbi sur votre mobile !


Les dernières notes
Communiqué 20/02/2017
Pace e Salute ! 10/01/2017
Toutes les archives