Blog de Paul Giacobbi - Député de la 2ème circonscription de Haute-Corse - Conseiller à l'Assemblée de Corse

Député de la 2ème circonscription de Haute-Corse - Conseiller à l'Assemblée de Corse


   
Deux poids, deux mesures
La presse internationale nous apprend aujourd'hui que M. Stanford risque des décennies de prison pour avoir fait perdre 7 milliards de dollars aux clients de sa banque texane.
Nous apprenons dans le même temps que l'ancienne dirigeante d'AREVA a fait perdre une somme à peu près équivalente, de l'ordre de cinq milliards d'euros, du fait de la gestion catastrophique du chantier finlandais du réacteur EPR (pour une perte avouée de près de 3 milliards d'euros) et d'une dépréciation du même ordre (2,4 milliards d'euros) pour un investissement extrêmement malheureux dans l'entreprise minière Uramin.
Madame Lauvergeon s'en tire avec les honneurs de la presse et des indemnités substantielles, tandis que M. Allen Stanford va probablement passer le reste de ses jours en prison.
On me dira que l'un a volé l'argent et que l'autre s'est contentée de le perdre, ce à quoi je répondrais que la différence n'existe pas pour l'actionnaire qui, de toute façon, a perdu son argent. Si j'étais actionnaire, au moins serais-je content que quelqu'un ait profité de l'argent pour s'amuser plutôt qu'il se soit envolé en fumée sans même pouvoir en suivre la trace.
La différence est toutefois moins sensible qu'il n'y paraît. Il serait tout à fait exagéré de dire que M. Stanford a volé 7 milliards de dollars pour son usage personnel et je demande à être convaincu que les 5 milliards de pertes d'AREVA aient été perdu pour tout le monde sans profiter à personne.


Commentaires (0) | Rédigé par Paul Giacobbi le 07/03/2012
Paul Giacobbi - Photo officielle

Consultez le blog de Paul Giacobbi sur votre mobile !


Les dernières notes
Communiqué 20/02/2017
Pace e Salute ! 10/01/2017
Toutes les archives