Blog de Paul Giacobbi - Député de la 2ème circonscription de Haute-Corse - Conseiller à l'Assemblée de Corse

Député de la 2ème circonscription de Haute-Corse - Conseiller à l'Assemblée de Corse


   
Démocratie versus Europe
Voilà la référence que l'on semble donner au mauvais procès fait au gouvernement grec.
Il faut rappeler que chaque fois qu'un gouvernement négocie un accord international, il doit ensuite ratifier cet accord soit par un vote au Parlement, soit par un référendum.
La question est tellement grave pour le peuple grec – que l'on condamne à vingt ans d'austérité – que la moindre des choses est de lui poser directement la question.
Madame Merkel a dû, elle aussi, demander l'autorisation de son Parlement avant de négocier ce traité. En France, on ne procède pas ainsi : le président dispose et le Parlement s'incline... du moins pour le moment !
Dire qu'il n'y a qu'une solution pour la Grèce est absurde. Si la Grèce n'avait pas eu le malheur d'être dans la zone euro, que se serait-il passé ? D'abord, elle n'aurait pas emprunté autant qu'elle ne l'a fait en bénéficiant de la garantie indirecte des autres membres de la zone euro. Ensuite, elle aurait connu une forte inflation, de l'ordre par exemple de 15% par an, ce qui diviserait par deux sa dette en quatre ans. Enfin, la baisse du cours de sa devise redonnerait une remarquable compétitivité à son économie, notamment pour son tourisme et ses exploitations agricoles.
Tout au contraire,, la Grèce a connu le bonheur de l'euro, c'est-à-dire soit de se ruiner, soit de se conformer au modèle économique allemand, sans pouvoir bénéficier de l'ajustement naturel qui permet l'inflation et un taux de change autonome.
La Grèce va évidemment faire défaut, c'est déjà en fait le cas à 50% et probablement sortir de la zone euro. Plutôt que de dire que c'est impossible, nous ferions mieux d'imaginer comment faire en sorte que cela se passe le mieux possible pour l'ensemble de la zone euro et aussi, car l'Europe est supposée démocratique, pour le peuple grec qui ne mérite ni les leçons de Nicolas Sarkozy, ni le mépris de Madame Merkel.

Commentaires (1) | Rédigé par Paul Giacobbi le 04/11/2011
Paul Giacobbi - Photo officielle

Consultez le blog de Paul Giacobbi sur votre mobile !


Les dernières notes
Communiqué 20/02/2017
Pace e Salute ! 10/01/2017
Toutes les archives