Blog de Paul Giacobbi - Député de la 2ème circonscription de Haute-Corse - Conseiller à l'Assemblée de Corse

Député de la 2ème circonscription de Haute-Corse - Conseiller à l'Assemblée de Corse


   
De l'utilité d'un ministère des affaires étrangères
Pendant des années, de 2007 à 2011, je me suis plaint de la vacance regrettable du poste de ministre des affaires étrangères car avec la meilleure volonté du monde, personne, ni en France, ni à l'étranger ne considérait, dans les conditions où il était placé, que M. Kouchner assumait cette fonction.
Quand M. Juppé a été nommé à ce poste, j'avais dit comme une boutade à quelques collègues de la commission des affaires étrangères qu'il était effectivement utile d'avoir un ministre mais qu'il fallait rapidement lui adjoindre un ministère, faut de quoi il y aurait des problèmes...
Hier mardi, à 16h25, en déplacement électoral à Montpellier, Nicolas Sarkozy annonce que la journaliste française Edith Bouvier, blessée à Homs en Syrie, a été évacuée et se trouve en sécurité au Liban. Il ajoute : « Je suis heureux que ce cauchemar prenne fin ».
Deux heures plus tard, il se rétracte et indique que la situation reste « imprécise ».
Il n'est tout de même pas très professionnel, et c'est le moins que l'on puisse dire, d'annoncer que quelqu'un est en sécurité à un endroit donné, quand on ne sait pas exactement ce qu'il en est.
Le journaliste britannique Paul Conroy se trouvait à l'ambassade de Grande-Bretagne au Liban et notre ambassade à nous dans ce pays n'avait pas de nouvelles de notre compatriote Edith Bouvier. Elle aurait dû clairement indiquer qu'à sa connaissance cette journaliste n'était malheureusement pas arrivée au Liban, et que, par conséquent, il n'était pas possible de donner des informations sur son sort.
Si nous avion un ministère structuré des affaires étrangères, nous n'aurions pas cette déplorable habitude de faire de la diplomatie dans l'urgence médiatique et de dire à deux heures d'intervalle une chose puis son contraire.
C'est d'autant plus déplorable qu'il s'agit d'une personne en danger, gravement blessée, qui aurait besoin d'une opération chirurgicale urgente et qui se trouve pour le moment prisonnière dans une ville assiégée, au coeur d'une véritable et odieuse guerre civile.

Commentaires (6) | Rédigé par Paul Giacobbi le 29/02/2012
Paul Giacobbi - Photo officielle

Consultez le blog de Paul Giacobbi sur votre mobile !


Les dernières notes
Communiqué 20/02/2017
Pace e Salute ! 10/01/2017
Toutes les archives