Blog de Paul Giacobbi - Député de la 2ème circonscription de Haute-Corse - Conseiller à l'Assemblée de Corse

Député de la 2ème circonscription de Haute-Corse - Conseiller à l'Assemblée de Corse


   
D’un Watergate l’autre
Il pourrait paraître provocateur de faire des comparaisons entre le second mandat de Barack Obama et celui qui fût interrompu par la démission de Richard Nixon. Pourtant, ces deux seconds mandats débutent de la même manière par un incroyable scandale !
Et ces scandales se ressemblent singulièrement puisque Richard Nixon ou son entourage étaient accusés d’avoir fait espionner leurs adversaires politiques tandis que le président Obama ou son entourage sont accusés d’avoir utilisé les services fiscaux pour diligenter des enquêtes fiscales ciblant leurs adversaires politiques…
La comparaison ne s’arrête pas là puisque l’arrogance de chacun des présidents se situe probablement au même niveau, que leur réélection a été dans l’un et l’autre cas confortable et que leur gouvernance a donné lieu à des appréciations divergentes.
Les différences sont cependant marquées mais sont loin d’être ce que l’opinion publique imagine. On pourrait dire pour caricaturer que Richard Nixon était aussi antipathique et peu charismatique que Barack Obama est, à l’inverse, incroyablement sympathique et fait l’objet d’un véritable engouement au point que l’on a pu forger le mot « Obamania ».
Pourtant, Richard Nixon avait promis la fin de la guerre du Vietnam et il y a mis fin.
Il avait promis une grande politique étrangère et il a bouleversé la géopolitique mondiale en reconnaissant la Chine de Mao Zedong.
A l’inverse, Barack Obama avait promis de fermer l’odieuse prison de Guantanamo dans laquelle croupissent injustement, hors de tout cadre juridique, des centaines de personnes dont le seul crime repose parfois sur une homonymie tandis que certains restent murés à vie alors même que leur innocence a été reconnue.
Mais Barack Obama n’est pas prêt de mettre fin au scandale de Guantanamo.
Barack Obama avait promis une politique étrangère plus respectueuse des droits des peuples et des individus et il décide chaque matin, selon son bon plaisir et l’appréciation qu’il a des rapports qui lui sont remis par les services secrets, de faire assassiner à l’autre bout du monde de supposés terroristes avec des « dommages collatéraux » qui sont souvent des enfants en bas âge !
Bien entendu, face au scandale, les présidents et leurs partisans clament leur parfaite innocence et mettent en cause les administrations concernées.
Pourtant, comme le dit ce matin le Wall Street Journal : « A president sets a mood, a tone. He establishes an atmosphere. If he is arrogant, arrogance spreads. If he is too partisan, too disrespecting of political adversaries, that spreads too. Presidents always undo themselves and then blame it on the third guy in the last row, in the sleepy agency across town.”
Sans porter le moindre jugement sur les personnes qui sont, dans l’un et l’autre cas, des personnalités d’exception dont le bilan restera longtemps controversé, ce bégaiement de l’histoire, à quarante ans de distance, est une démonstration de plus de ce que Montesquieu avait vu juste, et Machiavel bien avant lui, en relevant que le pouvoir corrompt d’autant plus qu’il est grand.

Commentaires (6) | Rédigé par Paul Giacobbi le 21/05/2013

Commentaires

1.Posté par eric zeltz le 21/05/2013 18:15
Le "théorème" de Montesquieu est une évidence: si on n'a pas de pouvoir, on n'a aucun risque d'être corrompu puisque cette corruption ne pourrait s'appliquer à rien. Et inversement, au plus on a de pouvoir, au plus la tentation de la corruption a des occasions de s'appliquer. De même qu'une fille moche n'attire pas les regards et qu'au contraire, au plus elle est belle au plus on la regarde.

Un autre "théorème", aussi important mais bien moins évident, ne doit pas être oublié: "Qui veut faire l'ange, fait la bête". Celui qui vient et affiche trop de bonnes intentions finit par se retrouver dans des scandales extraordinaires.

Un exemple récent, Monsieur Giacobbi:

un futur président présente son programme en le ponctuant d'une bonne cinquantaine de "Moi président, ...". Vous voyez de qui je parle.
Quelques semaines plus tard, lui président, se retrouve avec dans son gouvernement un escroc et un menteur. Lui président, le chômage ne fait qu'augmenter. Lui président, la France rentre en récession. Lui président, l'Allemagne nous taille des croupières comme elle ne nous en a jamais taillées. Lui président, il réussit à faire mettre dans la rue des dizaines de milliers de gens pacifiques. Lui président, il fait pourchasser par sa police des gens qui n'avaient qu'un tort: celui de ne pas être d'accord avec la "grande loi sociétale" de son quinquennat. Lui président, les casseurs du PSG et pilleurs de bus du Trocadéro peuvent casser et piller sans que la police n'intervienne, etc, etc...

Qui veut trop faire l'ange fait la bête.

Génial.

Le grand Pascal avait bien plus de véritable connaissance de l'âme humaine que tous les Montesquieu et Machiavel.

2.Posté par Antoine le 22/05/2013 15:43
très "cher" monsieur Seltz , "cher" au regard de ce que nous a coûté le quinquennat précédent , qui a laissé une France dévasée et exsangue !!! "cher" car il est évident que vous êtes un soutien in conditionnel de Sarkozy .
LE Sarkozy tout en délicatesse et droiture ... poursuivi assidûment par la justice dans de nombreuses affaires de corruption .
ne me faites pas rire, j'ai les lèvres gercées !
vous ne manquez pas d'air ni de culot pour faire porter toute la responsabilité de vos gestions de 2002 à 2012 !! trop c'est trop , le chômage ,les déficits , la compétitivité quasi nulle etc... ne sont que les conséquences des inconséquences de vos favoris .
leur seul but , durant leurs mandatures , c'était de s'en mettre plein les fouilles en se mettant au service exclusif du Medef , généreux avec ses serviteurs zélés !!!
cette réponse est là pour remettre les pendules ( rollex) à l'heure .

3.Posté par eric zeltz le 22/05/2013 22:06
Si je comprends, je de vrai dire "très pauvre Antoine. Je ne le dirai pas. Je ne dirai pas non plus "très cher Antoine". Je ne vous connais que par l'intermédiaire de ce blog ce qui n'est pas suffisant pour qu'une certaine amitié se crée qui justifierait que j'use du "très cher" à votre encontre. Je n'ai pas l'habitude d'utiliser des termes qui ne correspondent pas à la situation. Car c'est alors de l'hypocrisie, de la comédie, si vous préférez (d'ailleurs un hypocritos, en grec, c'est un comédien)
Je dirais seulement et bien plus démocratiquement::

Salut Antoine.

Etant sans doute un de ses fidèles partisans (ce n'est pas un reproche), vous avez été visiblement piqué par le jugement sévère que je porte contre Hollande. Mais il n'avait qu'à pas se l'attirer en promettant monts et merveilles en terme de justice, de probité, de résultats fulgurants en économie avec ses "Moi président, moi président, moi président...", il y a maintenant plus d'un an.
Lui maintenant président, on perçoit les résultats.
Le moins qu'on puisse dire c'est qu'ils ne sont pas les résultats annoncés. Ils sont même nuls. Voire carrément négatifs. Et les arguments éculés sur les rolex de son prédécesseur ne changeront rien à cette impuissance totale que 75% des français (et parmi eux, beaucoup ne sont ni n'ont jamais été sarkozystes) constatent en leur président et son gouvernement.

"Qui veut trop faire l'ange fait la bête". On ne fait pas assez étudier Pascal aux énarques et futurs politiciens.

Dommage pour eux et surtout pour leurs administrés.

4.Posté par M.A le 22/05/2013 23:59
@ Monsieur Eric zeltz,

Je suis une" partisane de F Hollande"j'annonce la couleur , je ne suis en rien piqué par votre jugement!!! sevère dites vous!!!
cela vous appartient , F Hollande n'a pas promis mont s et merveilles justement !!!
Mais vous ne pouvez pas lui imputer la perte des 750000 emplois désindistrualisés tout de même.!!!..Quant au chomage il était là lorsqu'il est arrivé.
Vous ne pouvez pas lui imputer le plan de fermeture de PSA Aulnay !!! François Fillon l'a avoué en direct à la télévision qu'on ne pouvais pas faire ce plan avant l'éléction présidentielle!!!!! ben voyons!!!
Dois je continuer??? la liste est trop longue !!! Et voudriez vous qu'en un an F Hollande retablisse tout ces dégats!!!
Je sais bien qu 'à vos yeux la gauche au pouvoir n'est pas légitime !!!Un ancien ministre des Finances F Baroin a bien dit à l'Assemblée nationale qu'en 1997, elle, était arrivée au pouvoir par éffraction!!! Est ce honnete de remettre en question le suffrage universel???
Vous devriez proposer l'étude de Pascal à Sarkozy ,lui, qi méprise "la princesse deClaive"!!

5.Posté par francese sopratuttu le 23/05/2013 00:10
que lle hypocrisie mr le depute a vie lorsque vous avez le courage d applaudir mr valls a paris,alorsqu il humilie le peuple corse alors que votre comportement a ajaccio est en contradiction (bisous bisettes avec les extremistes) n avez vous pas honte elu du peuple de votre comportement et de l enfumage que vous pratiquez en permanence

6.Posté par louisini le 24/05/2013 11:24
et bien sur ca ne vous derange pas de proposer au vote une subvention de 200000euros afin de soutenir une exposition de photos alors que tant de gens sont actuellement sans le besoin extreme,vous n avez pas l impression de le vivre il est vrai que comme vous l avez exprime sur via stella 200000euros ca n etait pas grand chose pour la collectivite mais si vous avez des intentions si genereuses faites le avec vos fonds propres pas avec l argent des gens qui travaillent et qui ont du mal a joindre les 2 bouts

Nouveau commentaire :

Paul Giacobbi - Photo officielle

Consultez le blog de Paul Giacobbi sur votre mobile !


Les dernières notes
Communiqué 20/02/2017
Pace e Salute ! 10/01/2017
Toutes les archives