Blog de Paul Giacobbi - Député de la 2ème circonscription de Haute-Corse - Conseiller à l'Assemblée de Corse

Député de la 2ème circonscription de Haute-Corse - Conseiller à l'Assemblée de Corse


   

Cum grano salis

13/03/2013
Cum grano salis
NaCl, chlorure de sodium, ce que l’on appelle communément le sel a une réputation ambivalente et ce depuis l’Antiquité.
Dans la Bible, « le sel de la terre », c’ est ce qu’il y a de mieux mais à l’inverse le salage des terres, les rendant impropres à la culture, est l’abomination de la désolation…
Dans l’Antiquité aussi, le grain de sel, c’est évidemment la part d’humour dans le propos qui lui évite d’être insipide, d’où l’expression « cum grano salis » (« avec un grain de sel »).
S’agissant des artères, il semble que l’effet du sel peut être une excellente chose ou au contraire très néfaste suivant qu’il s’agit des artères de notre corps ou de celles qui permettent la circulation automobile.
Ainsi, on nous dit que, pour le corps humain, l’excès de sel conduit à l’hypertension artérielle mais, pour la circulation automobile, lorsqu’il neige ou qu’il gèle, c’est l’absence de sel sur la voie qui conduit à l’hypertension des automobilistes et à l’encombrement voire la thrombose complète des artères.
L’absence de sel dans les rues de Paris a conduit ce matin à bien des difficultés pour les automobilistes dont la tension artérielle a sans doute augmenté de ce fait. Il en est donc du sel comme de tout, on peut difficilement s’en passer, il faut l’employer quand il faut là où il faut et, bien entendu, il ne faut pas en abuser !

Commentaires (1) | Rédigé par Paul Giacobbi le 13/03/2013
Paul Giacobbi - Photo officielle

Consultez le blog de Paul Giacobbi sur votre mobile !


Les dernières notes
Communiqué 20/02/2017
Pace e Salute ! 10/01/2017
Toutes les archives