Blog de Paul Giacobbi - Député de la 2ème circonscription de Haute-Corse - Conseiller à l'Assemblée de Corse

Député de la 2ème circonscription de Haute-Corse - Conseiller à l'Assemblée de Corse


   

Bis repetita…

11/04/2013
Bis repetita…
Contrairement à ce que dit Horace dans son art poétique (« Bis repetita placent », c’est-à-dire « ce qui est répété plaît »), je n’ai pas été heureux de l’issue du référendum alsacien sur la simplification des structures des collectivités locales dans cette région bi-départementale.
Cela m’a rappelé tristement le référendum négatif de 2003 en Corse, il y a dix ans.
On reproche souvent, entre autres, aux hommes politiques de ne pas avoir le courage de simplifier et de rationnaliser nos structures administratives mais, pour une fois, force est de constater que la plupart des hommes politiques alsaciens s’étaient bien mis d’accord pour simplifier mais que c’est le peuple qui s’y est refusé.
Il apparaît donc que même dans une région prospère, responsable, comme l’est l’Alsace, même lorsque les responsables politiques de bords opposés s’accordent sur un schéma de simplification, le peuple, consulté par la voie du référendum s’oppose à ce que la rationalisation des structures et leur modernisation prévalent.
Le général De Gaulle disait qu’il est difficile de gouverner un pays où il existe plus de cent sortes de fromages. Il m’arrive de me demander s’il faut comprendre cette phrase au sens propre ou au sens figuré…

Commentaires (3) | Rédigé par Paul Giacobbi le 11/04/2013

Commentaires

1.Posté par eric zeltz le 15/04/2013 19:17
L'alsacien est assez traditionaliste. Et il suit d'abord son raisonnement propre, pas celui de ceux qu'il a élus.
Le haut-rhinois vigneron et souvent catholique se méfie du bas-rhinois plus souvent protestant et buveur de bière
L'alsacien non strasbourgeois se méfie du strasbourgeois. "Tout aurait été décidé à Strasbourg, y compris ma façon de distiller mon schnaps ou de planter ma vigne." se dit le vigneron de Riquewihr.
"Si les politiciens se sont mis d'accord là-dessus, c'est qu'ils ont certainement trouvé un moyen supplémentaire pour se servir".
"On n'aura plus de préfecture ni de sous préfectures, il faudra aller systématiquement à Strasbourg, la galère, quoi!"
Et on peut mutiplier les arguments de ce type qui ont couru par toute l'Alsace profonde.

Finalement c'est le peuple qui décide toujours, que cela soit bon ou idiot, que cela plaise aux politiques en place ou non. C'est cela la démocratie. Et les politiques ont toujours l'air d'atterrir quand ils la voient ainsi mise en œuvre. Le problème c'est que Science Po et l'ENA leur apprend beaucoup de choses, mais pas ce qui fait l’âme et la réaction profonde d'un peuple. On leur apprend à la manipuler, à la diriger, mais malheureusement pour eux ça ne marche pas toujours.
Surtout avec des peuples qui ont le caractère bien trempé comme le sont en général les alsaciens.

Voilà mon analyse de cet échec à l'unification de l'Alsace, Mr le député. C'est un peu sommaire, mais je pense tout de même qu'il y a une bonne part de l'explication.

2.Posté par glinatsis le 16/04/2013 22:12
Il semble que les alsaciens, comme les corses, se sont demandé pourquoi leurs élus voulaient re-centraliser ce que l'Etat avait décentralisé?

3.Posté par Antoine le 17/04/2013 18:13
J'ajoute mon " grain de Seltz".
Bizarre , étrange , ce tout nouvel engouement pour les référendums , proposés pour des sujets importants , certes , mais pas cruciaux comme le référendum de 2005 qui a des conséquences plus que néfastes , plutôt funèbres pour l'emploi et la survie de nos usines .
référendum auquel les français ont répondu NON !!! et que croyez vous qu'il advint ?....
les mêmes qui ont la bouche pleine du mot "référendum " aujourd' hui , pour réduire toujours un peu plus les services administratifs , ont piétiné l'avis des " fromages"électeurs , comme dirait notre président-député ...respectueux des gens qui ne sont pas de son avis .

Nouveau commentaire :

Paul Giacobbi - Photo officielle

Consultez le blog de Paul Giacobbi sur votre mobile !


Les dernières notes
Communiqué 20/02/2017
Pace e Salute ! 10/01/2017
Toutes les archives