Blog de Paul Giacobbi - Député de la 2ème circonscription de Haute-Corse - Conseiller à l'Assemblée de Corse

Député de la 2ème circonscription de Haute-Corse - Conseiller à l'Assemblée de Corse


   

Bouton démissionne non sans avoir au préalable sécurisé sa retraite en centaines de milliers d'euros par an. Il emporte, selon la formule consacrée, tous nos regrets, c'est-à-dire qu'il ne nous en laisse aucun.

Autant d'incompétence, autant d'inconscience, auraient pu au moins s'accompagner d'un peu de dignité.

Cette démission n'est pas le geste d'un homme digne qui se sacrifie pour protéger sa banque mais le point final d'une très âpre négociation pour tirer le maximum possible dans ces circonstances difficiles en terme d'avantages parfaitement indus, tandis que ce départ précipité coïncide par le plus grand des hasards avec de nouvelles révélations en milliards d'euros sur les errements de la Société Générale.

Tout ceci est écoeurant. Il fallait au contraire faire un exemple avec le cas Bouton, utiliser toutes les voies de droit, tous les harcèlements judiciaires possibles, toutes les mesures conservatoires sur le patrimoine personnel pour rendre difficile et pénible une retraite aussi peu méritée.

Je suis partisan de rémunérations larges des dirigeants d'entreprises, en fonctions de leur succès et à l'aune des responsabilités qu'ils assument.

M. Bouton a été inconscient, incompétent, n'a obtenu que des succès illusoires et entrainé en revanche des pertes bien réelles. Il n'assume aucune responsabilité. Il est inconvenant qu'il bénéficie d'une retraite dorée.


Commentaires (2) | Rédigé par Paul Giacobbi le 29/04/2009
Paul Giacobbi - Photo officielle

Consultez le blog de Paul Giacobbi sur votre mobile !


Les dernières notes
Communiqué 20/02/2017
Pace e Salute ! 10/01/2017
Toutes les archives