Blog de Paul Giacobbi - Député de la 2ème circonscription de Haute-Corse - Conseiller à l'Assemblée de Corse

Député de la 2ème circonscription de Haute-Corse - Conseiller à l'Assemblée de Corse


   

Abus de faiblesse

28/01/2015
Abus de faiblesse
La justice est rendue au nom du peuple français. Il ne saurait évidemment être question de s’immiscer en quoi que ce soit dans son fonctionnement ou de s’interroger sur un dossier auquel on n’a pas accès.
Il est cependant permis à un citoyen , voire à un législateur, de s’étonner d’un certain nombres d’éléments publiés par le presse à propos d’un procès en cours qui se déroule en ce moment à Bordeaux et dans lequel un certain nombre de personnes vont être jugées principalement sur la base de l’abus de faiblesse à l’encontre d’une personne très âgée et très fortunée à laquelle par ces abus on aurait soutiré des centaines de millions d’euros.
Quelques éléments sont de nature à nous étonner :
- Le principal témoin de l’accusation, qui exerçait la fonction de comptable auprès de la dame en question, est mise en examen pour faux témoignage dans cette affaire, aurait bénéficié de libéralités importantes en provenance de la partie adverse, ne peut assister pour des raisons de santé alléguées au procès du fait d’un état dépressif.
- L’un des prévenus, en l’espèce M. Eric Woerth, a fait l’objet d’une demande de non-lieu du Parquet dans cette affaire mais se trouve néanmoins cité à comparaître sachant que tout ce qui pourrait justifier sa comparution repose sur un témoignage indirect de la personne citée plus haut, laquelle indique qu’elle aurait remis 50 000 euros en liquide à un gestionnaire de fonds destinés, selon elle à M. Woerth.
- Un ancien président de la République a été cité dans cette affaire, sur la base d’ailleurs d’une confusion causée par une quasi-homonymie dans son carnet de rendez-vous qui avait laissé supposer qu’il avait rencontré Mme Bettencourt alors même qu’il rencontrait la famille de Mme Betancourt, à l’époque otage en Colombie, qui n’a d’ailleurs aucun lien de parenté avec la milliardaire qui aurait été abusée. Le Parquet a conclu au non-lieu.
- Une expertise médicale qui a examiné à telle date Madame Bettencourt considère que celle-ci était, plus de cinq ans auparavant, déjà en situation de faiblesse. Ce magnifique exemple de médecine ante-prédictive par laquelle on peut déterminer en voyant un patient quel était son état plusieurs années auparavant, étant l’œuvre d’un médecin qui a été par ailleurs le témoin de mariage du juge d’instruction.
Passons sur quelques témoignages annexes selon lesquels, par exemple, Mme Bettencourt aurait dit à une femme de chambre décédée depuis, à propos d’un ancien président de la République, qu’il en voulait à son argent, appréciation qui aurait été transmise avant sa mort par ladite femme de chambre à un autre employé de la maisonnée, ces paroles décisives ayant été prononcées à un moment ou d’ailleurs l’expertise médicale considère que la personne avait perdu sa capacité de jugement…
Le cinéma a souvent mis en scène des affaires judiciaires voire des procès. Les scénaristes aiment bien imaginer des renversements de témoignage ou de preuves qui donnent de la substance au mélodrame.
Cependant, aucun scénariste n’oserait imaginer autant de rebondissements ou d’invraisemblances dans un film d’une durée de moins de deux heures.
Il nous reste à espérer que la Cour pourra s’abstraire des considérations médiatiques, se fonder sur des éléments réellement probants et admissibles devant une juridiction, et finalement dire le droit.
Cela prendra sans doute du temps, mais il faudra retenir à la fin que la seule sentence qui vaudra sera celle qui sera prononcée ne dernier ressort par une juridiction et non pas les centaines de sentences qui ont déjà été prononcées par les cours médiatiques, sans autre forme de procès, sans considération du droit et sur la seule base du « on-dit » et du préjugé.

Commentaires (0) | Rédigé par Paul Giacobbi le 28/01/2015
Paul Giacobbi - Photo officielle

Consultez le blog de Paul Giacobbi sur votre mobile !


Les dernières notes
Communiqué 20/02/2017
Pace e Salute ! 10/01/2017
Toutes les archives