Blog de Paul Giacobbi - Député de la 2ème circonscription de Haute-Corse - Conseiller à l'Assemblée de Corse

Député de la 2ème circonscription de Haute-Corse - Conseiller à l'Assemblée de Corse


   

Abattage

07/03/2012
Abattage
En politique, quand on n'a véritablement rien à dire et surtout quand on n'a rien à perdre, il arrive qu'on se fourvoie dans les méandres nauséabonds des débats communautaristes dans le but de dresser une partie de la population contre une autre, de provoquer d'ignobles réflexes de repli sur soi, voire d'inciter à la haine contre un groupe ou contre une catégorie de citoyens, ce qui est d'ailleurs interdit par la loi.
Le débat actuel sur les rites religieux d'abattage des animaux de boucherie est caractéristique de ces procédés.
Que le Front National soit encore, malgré le passage de témoin du père à la fille, tenté par la transgression s'agissant par exemple de l'histoire coloniale, de la collaboration ou de la Shoah fait malheureusement partie de son jeu morbide et explique la raison pour laquelle on ne doit pas s'associer avec ces gens-là.
Mais que des ministres en exercice, un Premier ministre voire le président de la République en viennent à manipuler l'opinion ou à tenter de le faire jusqu'à mettre en cause des traditions millénaires qui sont ce qu'elles sont mais qui ont été adaptées et depuis bien longtemps au monde moderne et aux exigences sanitaires, est parfaitement scandaleux.
Les rites d'abattage koscher ou halal sont-ils plus cruels et plus violents que d'autres ?
Il se trouve que j'ai assisté à différents abattages dans un établissement agréé aux normes de l'Union européenne et que, dans un cas comme dans les autres, qu'il s'agisse du procédé ordinaire ou du procédé religieux, l'opération peut apparaître comme cruelle et violente.
Nos civilisations se nourrissent en grande partie de la chair d'animaux morts et pour ce faire il faut bien les tuer.
D'autres civilisations, en particulier l'hindouisme, interdisent la consommation de la viande, du poisson et des oeufs au motif qu'il faut respecter la vie animale.
Mais il reste malheureusement toujours des gens dont le propos est d'introduire en France au coeur même de la République la haine de l'autre et le choc des civilisations. Il existe même à l'Elysée un spécialiste de la question, coutumier des contresens historiques puisqu'il a été capable de cette énormité qui lui faisait demander que l'homme africain rentre dans l'histoire, ce qui à soi seul prouve son ignorance abyssale de l'histoire de l'humanité : c'est M. Henri Guaino.
S'agissant du sujet des rites religieux applicables à la viande de boucherie, nul doute qu'il montera au créneau : il est vrai qu'il ne manque pas d'abattage...

Commentaires (3) | Rédigé par Paul Giacobbi le 07/03/2012
Paul Giacobbi - Photo officielle

Consultez le blog de Paul Giacobbi sur votre mobile !


Les dernières notes
Communiqué 20/02/2017
Pace e Salute ! 10/01/2017
Toutes les archives