Blog de Paul Giacobbi - Député de la 2ème circonscription de Haute-Corse - Conseiller à l'Assemblée de Corse

Député de la 2ème circonscription de Haute-Corse - Conseiller à l'Assemblée de Corse


   

Lors de son intervention récente devant la commission des affaires étrangères, notre bon docteur spécialisé dans le transport de riz devant les caméras, a affirmé que personne n'avait jamais conquis l'Afghanistan, pas même Alexandre le Grand qui n'avait fait qu'y passer !

J'ai fait remarqué à notre « international doctor » que les Grecs ont régné sur l'Afghanistan plusieurs siècles au point de fonder une véritable civilisation gréco-bouddhique.

Le ministre m'ayant répondu avec un regard dubitatif de merlan frit : « Vous êtes sûr ? », je lui ai fait passé l'information suivante :

« Alexandre le Grand a conquis l'Afghanistan, à tous les sens du mot, vers 327 avant JC. Non seulement il s'est emparé du pays et notamment de la Bactriane mais il a épousé, bien qu'étant un homosexuel notoire, compagnon de son général Héphaïstion, une aristocrate de Bactriane, Roxane, traduction grecque du persan Rochania "la lumineuse".
Le royaume de Bactriane qui s'était séparé en 256 avant JC de l'empire grec séleucide a duré en fait jusqu'en 130 avant JC. Il s'étendait sur la moitié de l'Afghanistan, une partie de l'Ouzbékistan et du Tadjikistan.
L'immense empire séleucide, né de la Satrapie de Babylone s'étendait du centre de la Turquie et de la Syrie jusqu'à l'Indus en passant par l'Afghanistan et il a pris fin vers 64 avant JC.
Ainsi donc, l'Afghanistan est restée sous administration hellénique pendant quelques siècles, au moins un siècle et demi pour une part et plus de deux siècles et demi pour une autre.
Il est d'autant plus inconvenant de dire que l'influence d'Alexandre et de ses successeurs en Afghanistan a été fugitive que le contact entre ces deux mondes a généré, à partir du IVème siècle avant JC et jusqu'au Vème siècle de notre ère, une culture syncrétique : le gréco-boudhisme. Une visite rapide au musée Guimet ou la lecture de fiches tirées de quelques ouvrages fondamentaux traitant de l'art du Gandhara pourraient suffire à convaincre le ministre qu'Alexandre le Grand a tout de même réussi avec ses successeurs à conquérir durablement,  en tout cas pendant plusieurs siècles, ce qui est aujourd'hui l'Afghanistan. »

Gengis Khan a aussi conquis l'Afghanistan où ses successeurs ont régné pendant des siècles avant d'envahir le nord de l'Inde pour y fonder l'empire Moghol.

Il est vrai que dans les temps modernes, les armées britanniques et soviétiques ont subi de sanglantes défaites en Afghanistan et ont dû repartir sans demander leur reste.

On peut donc s'inquiéter légitimement sur les capacités de victoire des armées de l'OTAN et l'on peut exclure sans risque de se tromper que notre Nicolas le Grand ne fondera pas en Afghanistan une civilisation millénaire islamo-bling-bling !


Commentaires (0) | Rédigé par Paul Giacobbi le 31/03/2008
Paul Giacobbi - Photo officielle

Consultez le blog de Paul Giacobbi sur votre mobile !


Les dernières notes
Communiqué 20/02/2017
Pace e Salute ! 10/01/2017
Toutes les archives