Blog de Paul Giacobbi - Député de la 2ème circonscription de Haute-Corse - Conseiller à l'Assemblée de Corse

Député de la 2ème circonscription de Haute-Corse - Conseiller à l'Assemblée de Corse


   
Ce 11 novembre je suis allé très officiellement participer à la cérémonie parisienne. Le bureau de l'assemblée nationale était représenté par Tony Dreyfus et moi-même qui avons accompagné notre président Bernard Accoyer. Les tambours et les sabres au clair de la garde républicaine nous ont salués dans la cour de l'hôtel de Lassay au moment où nous montions dans nos véhicules. A l'arc de triomphe, j'étais au second rang de la tribune juste derrière Madame Sarkozy et le premier ministre. Bernard Kouchner s'est, pour sa dernière cérémonie officielle, ridiculisé en venant se placer non pas à son rang mais entre Madame Sarkozy et le premier ministre: décidément jusqu'au bout ce personnage joue des coudes pour arriver à la place que ses talents ne pourrait lui procurer!
J'ai vu les ministres saluer froidement Jean Louis Borloo qui a échangé un regard sombre avec son rival...et j'ai vu le ballet des courtisans s'empresser pour saluer la femme du roi...
Celui- ci est venu à la fin saluer les présents avec simplicité, un peu trop de familiarité sans doute. Certains doivent se sentir flattés du tutoiement du président que je trouve déplacé en public.
Je pensais plutôt en cet instant au plaisir de ne pas avoir cédé à la tentation et d'être un homme libre, seulement amusé par le jeu des courtisans et surtout à tous ceux qui dans ma famille ont souffert dans les tranchées de la grande guerre. ont été blessés ou sont morts. Comme pour bien des français et en particulier des corses, la guerre de 14 signifie un affreux cortège de deuils: un grand oncle, un arrière grand père sont morts, plusieurs autres ont été gravement blessés, d'autres ont connu la captivité.
Toute mon enfance a été bercée de ces souvenirs sinistres et je suis heureux que, pour mes enfants, la guerre soit uniquement une question historique et non un traumatisme familial.
Mais bien peu de courtisans pensaient à la grande guerre, ce 11 novembre à l'arc de triomphe!

Commentaires (4) | Rédigé par Paul Giacobbi le 12/11/2010
Paul Giacobbi - Photo officielle

Consultez le blog de Paul Giacobbi sur votre mobile !


Les dernières notes
Communiqué 20/02/2017
Pace e Salute ! 10/01/2017
Toutes les archives